Etats-Unis: «Le nom de Manson est devenu synonyme du mal»
Actualisé

Etats-Unis«Le nom de Manson est devenu synonyme du mal»

Le gourou meurtrier Charles Manson est mort. Il fut l'un des criminels les plus célèbres aux Etats-Unis.

1 / 11
Charles Manson est mort à l'âge de 83 ans. Il s'était rendu célèbre pour avoir ordonné en 1969 une série de meurtres en Californie. (Lundi 20 novembre 2017)

Charles Manson est mort à l'âge de 83 ans. Il s'était rendu célèbre pour avoir ordonné en 1969 une série de meurtres en Californie. (Lundi 20 novembre 2017)

AFP
Véritable gourou, Charles Manson avait poussé ses adeptes, pour l'essentiel de jeunes femmes, à assassiner sept personnes dans le cadre d'un plan visant à provoquer un conflit racial.

Véritable gourou, Charles Manson avait poussé ses adeptes, pour l'essentiel de jeunes femmes, à assassiner sept personnes dans le cadre d'un plan visant à provoquer un conflit racial.

kein Anbieter/AP
Parmi les victimes du massacre figurait l'actrice Sharon Tate, l'épouse du réalisateur Roman Polanski, âgée de 26 ans. Enceinte de huit mois, elle avait été tuée de 16 coups de couteau.

Parmi les victimes du massacre figurait l'actrice Sharon Tate, l'épouse du réalisateur Roman Polanski, âgée de 26 ans. Enceinte de huit mois, elle avait été tuée de 16 coups de couteau.

AFP

Charles Manson est mort à l'âge de 83 ans, a-t-on appris dimanche auprès des autorités. Ancien gourou d'une secte, il avait été emprisonné pour avoir ordonné une série de meurtres commis à la fin des années 1960 en Californie.

Celui qui avait dirigé la «Manson Family» et avait été reconnu coupable du meurtre de l'actrice Sharon Tate, épouse de Roman Polanski, est mort de cause naturelle dimanche soir à l'hôpital du comté de Kern en Californie. Il purgeait une peine de prison à vie pour avoir commandité l'assassinat de neuf personnes. Longtemps après avoir cessé de faire la une des journaux, Manson était resté le symbole de la terreur qu'il avait déclenchée au cours de l'été 1969.

«Le nom même de Manson est devenu le synonyme du mal», déclarait le procureur et auteur Vincent Bugliosi, qui avait instruit l'affaire du massacre de Sharon Tate, au Los Angeles Times en 1994. Sur une photographie récente, on voyait le criminel portant une barbe grise et gardant les stigmates d'une croix gammée qu'il avait gravée au bas du front il y a des décennies.

Provoquer un conflit racial

Manson était devenu l'un des criminels les plus notoires du XXe siècle en incitant ses adeptes, pour l'essentiel de jeunes femmes, à assassiner sept personnes. Son plan visait à provoquer un conflit racial, estimaient les procureurs.

Sharon Tate avait 26 ans et était enceinte de huit mois. Elle avait succombé à 16 coups de couteau le 9 août 1969, dans la villa où elle vivait avec Roman Polanski, dans le secteur de Benedict Canyon à Los Angeles.

«Pig» écrit avec du sang

Quatre amis du couple avaient aussi été tués à l'arme blanche ce jour-là par des adeptes de Manson, qui avaient tracé le mot «Pig» (Porc) avec du sang, sur la porte d'entrée de la résidence du couple, avant de s'enfuir. Roman Polanski se trouvait alors en Europe.

La nuit suivante, les adeptes de Manson avaient poursuivi leur équipée meurtrière en tuant deux autres personnes. Si Charles Manson n'a pas tué personnellement ses victimes, il a été reconnu coupable d'avoir commandité les crimes. Il avait aussi été reconnu coupable d'avoir ordonné le meurtre de deux autres personnes durant l'été 1969.

Fou solitaire

Présenté lors de son long procès comme un fou solitaire doté d'une capacité de persuasion impressionnante, Charles Manson - qui n'a jamais manifesté aucun repentir - a été condamné en 1971 à la peine de mort aux côtés de quatre de ses disciples. Les peines ont été commuées en prison à vie lorsque la Cour suprême de Californie a aboli la peine capitale dans l'Etat en 1972. Il a fait douze demandes de libération conditionnelle, toutes rejetées.

Né le 12 novembre 1934 à Cincinnati, dans l'Ohio (nord) - sa mère n'a que 16 ans - le jeune Charles a grandi sans amour parental. Il n'a jamais connu son père. Son enfance a été chaotique. A l'adolescence, il a été placé dans une institution pour garçons, où il tomba dans la délinquance. En 1955, à l'âge de 21 ans, il a été condamné à cinq ans d'emprisonnement pour vol de voiture, puis bénéficié d'une libération conditionnelle.

Il a tenté de se ranger en épousant Rosalie Willis. Mais, un an plus tard, il a de nouveau été condamné pour le même délit. Il apprend en prison qu'il a un fils, mais Rosalie demande le divorce et part avec l'enfant. «J'ai passé toute ma vie en prison, ce qui fait que je me sens ici comme à la maison, euh... ça fait combien de temps que je suis en prison ? 34 ans...», dit-il dans une interview en 1981.

Une «prophétie» inspirée des Beatles

En 1967, il demande même à rester derrière les barreaux, mais sa demande est rejetée. C'est à ce moment, en pleine période «hippie» et alors qu'il se passionne pour les Beatles, qu'il fonde sa «famille», autour d'une prophétie inspirée des chansons du groupe mythique.

La communauté de Charles Manson, composée surtout de femmes naïves et dévouées, vécu en marge de la société. Se prenant pour la réincarnation du Christ, Charles Manson a fomenté une série de meurtres pour provoquer l'avènement d'une lutte entre Blancs et Noirs surnommée «Helter Skelter», d'après un titre des Beatles. Il pensait que les premiers en ressortiraient victorieux avant de le prendre pour guide. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion