Suisse: Le nombre d'emplois est en baisse
Actualisé

SuisseLe nombre d'emplois est en baisse

L'indice Adecco Swiss Job Market indique un recul de 10% des postes à pourvoir au cours des trois derniers mois de l'année 2014 par rapport au trimestre précédent.

Le marché de l'emploi en Suisse a accusé une tendance à la baisse au cours des trois derniers mois de l'année 2014. L'indice Adecco Swiss Job Market indique un recul de 10% des postes à pourvoir sur cette période par rapport au trimestre précédent. Le repli concerne presque toutes les régions et tous les secteurs d'activité.

Seuls les travailleurs oeuvrant dans la santé, l'hôtellerie et la restauration ont pu compter sur une hausse de la demande d'emplois sur la dernière période de l'année 2014, a relevé jeudi Adecco, se basant sur les offres d'emploi dans la presse et sur internet. La hausse s'établit à 6% pour le premier secteur et à 3% pour le second.

Tous les autres domaines ont connu une baisse. Le secteur bureau et administration a subi le plus fort recul (-22%), suivi de la technique et de l'informatique (-16%). L'industrie et la construction sont victimes d'une chute de 15%.

Hausse pour la région lémanique

A peine la moitié du recul peut s'expliquer par des facteurs saisonniers, explique l'agence de placement. La chute atteint 5% sur un an.

Toutes les régions subissent la baisse, à l'exception de la zone lémanique et de l'espace Mittelland. La première connaît une hausse de 3%, alors que le nombre de postes à repourvoir reste stable sur le Moyen-Pays, par rapport au trimestre précédent.

La Suisse orientale subit la plus forte chute, avec 20% de demandes de travail en moins. La région zurichoise et celle du nord-ouest du pays ont vu leur nombre d'offres de postes reculer de respectivement 12 et 14 points.

Ces trois régions souffrent du manque de demande en personnel commercial. Avec un taux de -6%, la Suisse centrale est moins touchée.

Futur légèrement assombri

Sur un an, la chute de la demande d'emploi concerne également presque toutes les régions. La zone zurichoise est en proie au plus fort recul (-10%). Seule la Suisse centrale s'en sort mieux avec une hausse de 7%.

Après une longue phase de stabilité avec un haut niveau d'emploi, les perspectives s'assombrissent légèrement pour 2015, souligne le communiqué. L'enquête sur l'emploi a été menée par l'Université de Zurich sur demande d'Adecco. (ats)

Ton opinion