Suisse: Le nombre d'obèses a presque doublé en 20 ans
Actualisé

SuisseLe nombre d'obèses a presque doublé en 20 ans

L'obésité en Suisse touche désormais un adulte sur dix, annonce jeudi l'Office fédéral de la statistique (OFS).

En 2012, le diabète touchait huit fois plus d'obèses que les personnes ayant un poids normal, selon l'OFS.

En 2012, le diabète touchait huit fois plus d'obèses que les personnes ayant un poids normal, selon l'OFS.

Si l'on y ajoute les personnes en surpoids, 41% des plus de 15 ans sont concernés, indique l'OFS. Et pourtant, les Suisses font davantage de sport qu'il y a dix ans.

Trois quarts des 21'500 personnes interrogées l'an dernier ont indiqué pratiquer une activité physique «suffisante», selon les résultats de l'Enquête suisse sur la santé 2012. Il y a dix ans, elles n'étaient que 61%.

Quant aux «inactifs», ils sont deux fois moins nombreux qu'en 2002, a complété à Berne devant les médias Georges-Simon Ulrich, directeur de l'Office fédéral de la statistique.

«On bouge un peu plus, mais ce n'est pas suffisant», a affirmé Pascal Strupler, directeur de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Pour lutter contre l'obésité et le surpoids, l'alimentation est également essentielle, a-t-il ajouté. «L'OFSP va désormais concentrer ses efforts de prévention dans ce domaine.»

Davantage chez les hommes

L'augmentation du surpoids et de l'obésité est significative chez les hommes, mais pas chez les femmes, a relevé de son côté Alberto Marcacci, de l'OFSP. Plus de la moitié des hommes interrogés en 2012 étaient concernés, contre moins du tiers des femmes.

La progression de l'obésité dans la population s'était en outre ralentie entre 2002 et 2007, pour repartir de plus belle depuis. Les experts n'étaient toutefois pas en mesure de donner jeudi des explications à ces résultats, qualifiés de «surprenants». «Il y a maintenant des études à faire pour savoir pourquoi», a lancé M. Marcacci.

L'obésité touche davantage les personnes pas ou peu formées, confirme une nouvelle fois l'enquête de l'OFSP. Ainsi, 19% des personnes qui ont arrêté leur formation après l'école obligatoire présentent un indice de masse corporelle (IMC) de 30 et plus, contre seulement 8% des universitaires.

L'enquête de l'Office de la statistique a par ailleurs une nouvelle fois montré le lien entre surpoids et diabète. En 2012, les cas de diabète étaient huit fois plus nombreux chez les personnes obèses que chez celles avec un poids normal.

L'Enquête suisse sur la santé de l'Office fédéral de la statistique a lieu tous les cinq ans. L'édition 2012 est la cinquième du genre. (ats)

Ton opinion