Le nombre de décès liés à l'excès de travail en hausse
Actualisé

Le nombre de décès liés à l'excès de travail en hausse

Le nombre de décès liés à un excès de travail au Japon a augmenté pendant l'année 2006-2007.

Le gouvernement nippon a pourtant lancé une campagne pour tenter de limiter les heures supplémentaires largement répandues dans les entreprises.

Quelque 355 employés sont tombés gravement malades ou sont décédés pour cette raison de mars 2006 à mars 2007, soit une hausse de 7,6% par rapport à l'année précédente, a indiqué jeudi le ministère nippon de la Santé.

Sur ce nombre, 147 employés sont morts d'attaques cérébrales ou de crises cardiaques. Les décès liés à l'excès de travail - appelés «karoshi» en japonais - sont devenus un véritable fléau social pendant l'extraordinaire croissance économique de l'après-guerre au Japon.

Jeunes vulnérables

La pression s'est notamment accrue sur les épaules des jeunes employés intérimaires, de plus en plus nombreux au Japon, souligne Mikio Mizuno, un avocat spécialisé dans les affaires de «karoshi». «Les jeunes de 20 à 30 ans, qui sont encore vigoureux, ont tendance à repousser leurs limites, ce qui peut les mener au décès», ajoute- t-il.

Les autorités ont essayé de lutter contre ce phénomène en encourageant les employés à prendre des congés pour se consacrer à leur famille ou en prenant des mesures pour augmenter le télétravail. «L'environnement professionnel reste difficile pour les employés», a reconnu Takashi Amano, un haut fonctionnaire du ministère du Travail.

Risques de suicide

Sur les 819 salariés qui ont été victimes de troubles mentaux en raison de surcharge de travail l'an dernier, 205 ont reçu des dédommagements, selon le rapport du ministère. Les troubles mentaux ont conduit à 176 cas de suicides ou de tentatives de suicide, a précisé le ministère.

«Dans de nombreux cas, les employés sont confrontés à de telles exigences et reçoivent si peu d'aide qu'ils subissent une pression mentale phénoménale», selon l'avocat Mikio Amano. Plus de 30 000 personnes se donnent la mort chaque année au Japon. Le pays détient l'un des plus forts taux de suicide des pays industrialisés. (ats)

Ton opinion