Actualisé 09.02.2017 à 20:19

GenèveLe nombre de demandes d'asile chute

L'accès à l'Europe étant rendu plus compliqué, le rythme des arrivées de migrants sur sol suisse et genevois a ralenti.

von
comm
Les visages de demandeurs d'asile s'étaient affichés en mars 2016 à Genève, sur la plaine de Plainpalais, dans le cadre d'une exposition sur le sujet.

Les visages de demandeurs d'asile s'étaient affichés en mars 2016 à Genève, sur la plaine de Plainpalais, dans le cadre d'une exposition sur le sujet.

Keystone/Sebastien Moret

A la suite de la fermeture partielle au mois de mars 2016 de la route des Balkans, qui relie le Proche et le Moyen Orient à l'Europe, le nombre d'arrivées de réfugiés sur le continent européen a nettement ralenti, annonce jeudi un communiqué de l'Office genevois de la statistique. Pour l'ensemble de l'année 2016, le nombre de demandes d'asile déposées en Suisse recule de 31,2 % en un an (il avait augmenté de 66 % en 2015). Parmi les 27'207 demandes, 1656 ont été attribuées au canton de Genève (2184 en 2015), qui se situe au cinquième rang des cantons suisses.

A Genève, les personnes ayant déposé une demande d'asile sont principalement originaires d'Érythrée (274), de Syrie (133), d'Afghanistan (122), du Nigéria (95), de Somalie (89) et de Guinée (80). Dans le canton, 7 741 personnes relèvent du domaine de l'asile à fin 2016 (7241 à fin 2015). Parmi elles, on compte 2 051 requérants d'asile titulaires d'un permis N, 2342 bénéficiaires d'une admission provisoire (permis F) et 2566 personnes reconnues comme réfugiées et qui ont obtenu un permis B ou C. Pour les 782 personnes restantes, qui bénéficient d'un soutien à l'exécution du renvoi, la procédure d'asile est terminée.

A noter que, parmi les 4393 personnes qui se trouvent dans le processus d'asile (permis N et F), 270 exercent une activité lucrative dans le canton.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!