Champ-Dollon (GE): Le nombre de détenus est en forte hausse
Actualisé

Champ-Dollon (GE)Le nombre de détenus est en forte hausse

Quelque 580 personnes ont passé les fêtes dans l'établissement pénitentiaire genevois. L'augmentation serait due à l'application du Nouveau code de procédure pénale.

par
Didier Tischler

Malgré les cent places supplémentaires, inaugurées l'été dernier, l'établissement pénitentiaire affiche plus que complet. Prévu aujourd'hui pour 370 détenus, Champ-Dollon accueillait mercredi 580 prisonniers, contre 450 en juillet dernier.

Pour Laurent Paoliello, porte-parole du Département de la sécurité (DSPE), le temps de l'impunité est terminé. «Le Nouveau code de procédure pénale (NCPP), entré en vigueur au 1er janvier 2011, avait eu pour première conséquence de condamner les délinquants à des peines de jours-amende ou à des sursis, explique-t-il. Ce qui avait dans un premier temps vidé les prisons».

Ces «largesses» ainsi offertes avaient fait sourire observateurs et indélicats. Ce temps est révolu. Ces dernières semaines, la police a interpellé de nombreuses personnes déjà condamnées mais restées à Genève en continuant à commettre des délits. «Maintenant, un récidiviste paie cash ses actes illégaux et est automatiquement mis en prison, poursuit le porte-parole. On remplit Champ-Dollon certes, mais on ne peut pas tout avoir. Et on espère que cela aura un effet dissuasif».

Visite de la nouvelle annexe de Champ-Dollon.

Selon nos informations, l'actuelle surpopulation carcérale n'a pas posé, à ce jour, de problèmes particuliers. Aucun incident n'a été à déplorer en fin d'année. «C'est vrai que pour l'instant tout se passe bien, confirme Eric Schmid, président du syndicat des gardiens de prisons. Mais il ne faudrait pas que nous arrivions, comme en juillet 2010, à plus de 620 détenus. Là, ça deviendrait à nouveau très problématique».

Ton opinion