Suisse: Le nombre de mineurs détenus continue de reculer
Actualisé

SuisseLe nombre de mineurs détenus continue de reculer

Le nombre de jeunes se trouvant en détention provisoire ou ferme a diminué l'années passée.

La plupart des jeunes détenus sont des adolescents de plus de quinze ans.

La plupart des jeunes détenus sont des adolescents de plus de quinze ans.

photo: Keystone/Archives

Le nombre de mineurs placés dans des institutions pénales continue de reculer en Suisse. Le 2 septembre 2015, jour de référence, ils étaient 433 (-10% en un an). Dans l'ensemble, les effectifs de détenus sont stables. Les prisons romandes sont toujours surchargées.

C'est la cinquième fois d'affilée que le nombre de mineurs placés hors de leurs familles baisse. Depuis le premier relevé du genre en 2010, l'effectif a diminué de moitié, indique lundi l'Office fédéral de la statistique (OFS) dans un communiqué. Cette baisse concerne tant les jeunes placés à titre provisoire pendant une enquête que ceux condamnés.

Etablissements d'éducation ouverts

Conséquence, la diminution des effectifs de mineurs placés se poursuit également, avec -18% par rapport à 2014. L'OFS explique cette évolution générale par le recul constant du nombre de jugements prononçant une mesure institutionnelle d'enfermement ou de placement contre des mineurs (-70% entre 2010 et 2014).

La majeure partie, soit 70% des jeunes, se trouvaient dans des établissements d'éducation ouverts. Les mineurs en détention provisoire ou ferme forment une petite minorité (10%).

Garçons suisses de plus de 15 ans

Au niveau du profil, la plupart (90%) sont des garçons de plus de quinze ans. Quelque 62% sont suisses. Ces caractéristiques sont constantes sur les six dernières années, rappelle l'OFS.

Le nombre total de détenus est resté stable et s'élevait à 6884 (contre 6923 l'an dernier). Parmi eux, 4885 étaient de nationalité étrangère (-2% par rapport à 2014) et 1999 suisse (7%). Sur ce total, 375 étaient des femmes, soit 5,4%. Parmi les étrangers, 316 étaient détenus en vue d'un renvoi ou d'une expulsion.

Surpopulation en Suisse latine

La situation sur le front de la surpopulation des prisons varie notablement d'après les régions, poursuit l'OFS. Elle est stable en Suisse centrale et du Nord-Ouest, où le taux d'occupation a atteint 85%. On constate une légère augmentation en Suisse orientale (88%).

En Suisse latine, la situation s'est également améliorée, même si les prisons y restent surpeuplées: le taux d'occupation s'est élevé à 108% (contre 117% en 2014).

Population carcérale en hausse

Sur les quinze dernières années, la population carcérale a progressé de 18% sur tout le territoire. Sans surprise, la progression est particulièrement marquée en Suisse latine (56%).

Enfin, l'OFS relève que la Suisse compte en moyenne 83 personnes détenues pour 100'000 habitants. Ce chiffre la place dans le tiers inférieur au niveau européen. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion