Restauration: Le nombre de places d’apprentissage risque de chuter
Publié

RestaurationLe nombre de places d’apprentissage risque de chuter

Selon un sondage auprès des restaurateurs, le nombre de futures embauches risque de diminuer fortement tant les incertitudes sont grandes.

Les nouvelles embauches deviennent plus risquées avec les semi-confinements. 

Les nouvelles embauches deviennent plus risquées avec les semi-confinements.

Reuters

C’est un membre du Conseil de GastroSuisse qui articule le chiffre: le nombre de contrats d’apprentissages dans la restauration proposés cet été pourrait baisser de 40% par rapport à l’année dernière. Bruno Lustenberger, par ailleurs président de GastroAarau, l’a estimé ce samedi dans la Schweiz am Wochenende.

Pour arriver à ce chiffre, il a sondé les restaurateurs du canton d’Argovie. Le nombre de contrats qui seront proposés devrait chuter de 250 à entre 150 et 175 pour ce canton, soit une baisse de 30 à 40%. Et le chiffre devrait même être plus important au niveau national. Comme il le constate, son canton est relativement moins touché par la crise sanitaire que d’autres, comme le Valais, qui sont bien plus dépendants du tourisme.

Pour lui, si les restaurateurs ont bien réussi à surmonter les fermetures lors de la première vague, la deuxième risque d’avoir des conséquences bien plus lourdes. D’autant que les perspectives sont trop incertaines et que nul n’ose tabler sur une date de réouverture avec certitude.

(ywe)

Ton opinion