Suisse: Le nombre d’infections pourrait bondir
Publié

SuisseLe nombre d’infections pourrait bondir

Le chef du groupe de travail Covid-19 de la Confédération et le président de la Conférence des directeurs cantonaux de la santé sont favorables à une ligne plus restrictive pour empêcher la propagation du Covid-19.

Matthias Egger, chef du groupe de travail Covid-19 de la Confédération.

Matthias Egger, chef du groupe de travail Covid-19 de la Confédération.

KEYSTONE

Les bars et boîtes de nuit, pointés du doigt ces derniers jours en raison de cas de propagation du Covid-19, doivent adapter leurs mesures sanitaires, rapporte le SonntagsBlick. Dans certains cantons, le traçage des contacts ne fonctionne déjà plus. Des documents du canton de Fribourg montrent que la recherche des contacts y atteindrait déjà les limites avec 30 nouvelles infections par jour. Les cantons de Zurich et St-Gall sont également proches de la rupture. Le chef du groupe de travail Covid-19 de la Confédération, Matthias Egger, a averti que le nombre de nouvelles infections pourrait passer à 200 dès la semaine prochaine et à 400 la semaine suivante.

Le président de la Conférence des directeurs cantonaux de la santé, Lukas Engelberger, appelle dans la NZZ am Sonntag les cantons à prendre des mesures pour contenir la propagation du coronavirus. Les dispositions cantonales peuvent être renforcées grâce à la nouvelle ordonnance sur les mesures destinées à lutter contre l’épidémie de Covid-19 en situation particulière, rappelle-t-il. Les cantons ont la possibilité, selon lui, d'interdire les grandes manifestations, de fermer les discothèques, de limiter les heures d'ouverture des restaurants et d'étendre l'obligation de porter un masque de protection. Si le nombre de cas de contaminations au SARS-CoV-2 continue d'augmenter, de telles mesures sont inévitables, note M. Engelberger, favorable à une ligne plus restrictive.

Que faire avec l’équipement en trop?

La Suisse a acheté plus de 300 millions de masques de protection et 900 respirateurs au cours des derniers mois, a indiqué dans la SonntagsZeitung le Département fédéral de la défense (DDPS). Trois cents autres appareils vont suivre en août. La Confédération helvétique ne pourra pas tous les entretenir et les stocker, pour des raisons de coûts et de ressources. Une décision sur ce qu'il conviendra de faire avec le matériel excédentaire est toujours en suspens.

(ATS)

Ton opinion

396 commentaires