Espagne: Le nord-ouest du pays toujours ravagé par le feu
Actualisé

EspagneLe nord-ouest du pays toujours ravagé par le feu

Jeudi, les pompiers continuaient à combattre les flammes, en Galice. D'autres régions sont également touchées.

Les flammes ont parcour quelque 2800 hectares, en Galice.

Les flammes ont parcour quelque 2800 hectares, en Galice.

photo: Keystone

Quatre incendies continuaient de progresser jeudi dans le nord-ouest de l'Espagne, affectant quelque 5000 hectares dans la région de Galice où les flammes menaçaient quelques villages, a-t-on appris auprès des autorités.

Quatre avions bombardiers d'eau de type Canadair étaient mobilisés pour combattre l'incendie né sur le territoire de la commune d'Entrimo, près de la frontière avec le Portugal, a indiqué le ministère de l'Agriculture.

Maisons évacuées

Face à l'avancée du feu, des maisons de différents villages avaient été évacuées par précaution, dans cette zone. Le feu qui y avait démarré mardi après-midi a parcouru quelque 2800 hectares dont 500 arborés, a indiqué le gouvernement régional de la région de Galice dans un communiqué. Le ministère de l'Agriculture a également rapporté quatre feux de forêts importants dans les régions des Asturies (nord), de Castille-et-Léon (nord-ouest) et d'Estrémadure (sud-ouest).

La ministre de l'Agriculture Isabel Garcia Tejerina avait cependant relativisé mercredi l'importance des incendies cette année en Espagne, en estimant que le bilan final ne serait pas trop lourd en dépit de nombreux départs de feu, sans doute d'origine criminelle, selon elle.

39'000 hectares brûlés

Quelque 39'000 hectares de forêts ont brûlé entre début janvier et le 28 août, soit moitié moins que le bilan moyen annuel - de 78'000 hectares - sur cette période depuis 2006.

Jeudi, dans un parc naturel d'Andalousie, un habitant a été arrêté, soupçonné d'avoir volontairement déclenché des incendies en mettant le feu à des papiers et sacs plastiques, sur le territoire de la commune rurale d'Almaden de la Plata.

«C'est un Espagnol, un habitant (de la zone), il a reconnu être l'auteur des faits», a dit à l'AFP un porte-parole de la Garde civile en Andalousie. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion