Los Angeles: Le nouveau chéri de Paris Jackson serait raciste
Actualisé

Los AngelesLe nouveau chéri de Paris Jackson serait raciste

La famille de la fille du roi de la pop se fait du souci. Le copain de l'ado, Michael Snoddy, arbore un tatouage xénophobe.

par
lja
1 / 5
Avril 2016: le nouveau copain de Paris Jackson, Michael Snoddy, arbore un tatouage représentant le drapeau des États confédérés d'Amérique, considéré comme un symbole raciste. Les lettres «CFD» y ont été ajoutées, en référence à l'album «Cowboys From Hell», du groupe de metal Pantera.

Avril 2016: le nouveau copain de Paris Jackson, Michael Snoddy, arbore un tatouage représentant le drapeau des États confédérés d'Amérique, considéré comme un symbole raciste. Les lettres «CFD» y ont été ajoutées, en référence à l'album «Cowboys From Hell», du groupe de metal Pantera.

DR
Certains membres du groupe américain avaient regretté cette pochette d'album au moment de sa sortie, en 1990.

Certains membres du groupe américain avaient regretté cette pochette d'album au moment de sa sortie, en 1990.

DR
Paris Jackson et Michael Snoddy se sont rencontrés lors d'une séance aux Alcooliques anonymes, à Los Angeles.

Paris Jackson et Michael Snoddy se sont rencontrés lors d'une séance aux Alcooliques anonymes, à Los Angeles.

DR

Paris Jackson roucoulerait avec un raciste. Selon TMZ, plusieurs membres de la famille de l'ado de 18 ans sont très inquiets depuis qu'ils ont remarqué un tatouage sur le bras de son nouveau copain, Michael Snoddy. Le musicien de 26 ans, déjà tatoué sur tout le corps, s'est en effet fait dessiner le drapeau des États confédérés d'Amérique, considéré comme un symbole raciste. Étonnant alors qu'il puisse être amoureux de la fille de Michael Jackson, avec qui il sort depuis quelques semaines. Paris ne semblerait pas y prêter attention, mais selon sa famille, le fait que son chéri exhibe ce symbole en dit beaucoup sur ses sentiments à l'égard des Afro-Américains.

Contacté par le site américain, le batteur du groupe Street Drum Corps s'est justifié comme il a pu: «Je ne sortirais pas avec une fille noire si j'étais raciste», dit-il. N'a-t-il donc pas remarqué que Paris était blanche?

Autre argument probable: le jeune homme serait fan du groupe américain Pantera qui avait illustré la couverture de son album «Cowboys From Hell», en 1990, du même drapeau, avec l'abréviation «CFH», que l'on retrouve aussi sur le tatouage de Snoddy. Après avoir fait imprimer le fameux drapeau sur différents objets de merchandising à cette époque, plusieurs membres du groupe de Groove metal l'avaient regretté et s'étaient excusés.

Ton opinion