NBA: Le nouveau défi de Thabo Sefolosha à Atlanta
Actualisé

NBALe nouveau défi de Thabo Sefolosha à Atlanta

Après cinq passées à Oklahoma City, Thabo Sefolosha n'a pas été conservé par la franchise de Kevin Durant.

Heureusement, le Vaudois de 30 ans a signé un contrat de trois ans avec les Atlanta Hawks, une équipe qui a participé aux play-off l'an dernier. Interview.

- Thabo Sefolosha, comment s'est passée la préparation?

Je me sens très bien. J'ai pu me préparer comme il faut cet été et je n'ai pas eu à me prendre la tête. L'intégration s'est effectuée sans encombres. J'aime beaucoup le système de jeu prôné par le coach, mais je dois m'ajuster et comprendre le timing. Heureusement, j'ai bénéficié de suffisamment de temps de jeu. Ce qui importe, c«est la lecture du jeu.

- En NBA, votre nom est synonyme de défense. On comprend donc aisément les motivations d'Atlanta?

J'ai effectivement l'occasion d'aider l'équipe à se renforcer en défense. Je pense que c'est pour cette raison que le club s'est intéressé à moi. Je crois vraiment au potentiel de cette formation, il existe un bon noyau. Le record négatif (38 victoires-44 défaites) de la saison passée ne signifie pas que l'équipe était mauvaise puisqu'ils sont arrivés à se qualifier pour les play-off et qu'ils ont poussé Indiana jusqu'au septième match.

- Quelles sont les différences entre le système de votre ancien coach Scott Brooks et celui établi par Mike Budenholzer (ancien assistant de Gregg Popovich aux San Antonio Spurs)?

Par rapport à OKC, c'est un système très différent où il convient de faire bouger énormément le ballon. C«est l'une des caractéristiques qui diverge le plus d'Oklahoma. Au Thunder, on demande beaucoup trop à Durant et à Westbrook. Ici, l'accent est davantage mis sur l'équipe avec une demande primordiale de lecture du jeu. Franchement, je trouve cela extrêmement positif. L'approche de Mike Budenholzer me convient parfaitement, c'est un homme qui a une véritable idée du basket.

- Quel est votre objectif personnel?

Mon but, ce n'est pas de savoir si je fais partie du cinq de base. Je n'aime pas trop réfléchir de cette manière. J'ai envie de jouer à fond chaque fois que l'on fait appel à moi en essayant d'être le plus consistant possible.

- Etes-vous satisfait de ce contrat de trois ans et douze millions de dollars?

Je suis très heureux des termes de cet engagement. On recherche un minimum de sécurité et trois ans, cela va dans ce sens. Franchement, je me dis qu'on est sur la bonne durée. J'espère pouvoir honorer mes trois années à Atlanta.

- Etes-vous installés à Atlanta?

Nous avons eu des petits soucis de visas et nous sommes arrivés assez tard aux Etats-Unis. Nous logeons encore à l'hôtel et les enfants ne sont pas encore intégrés à l'école, mais à part ça tout va bien. Atlanta est une bonne ville, une ville très américaine.

- Qui voyez-vous comme favoris cette saison?

Je pense que nous serons assez efficaces. Autrement Cleveland, évidemment. Chicago et Toronto ont également les moyens d'aller loin. A l'Ouest, les Spurs, les Clippers et les Blazers me donnent l'impression de faire partie des favoris.

- L'équipe de Suisse a étonné cet été. Vous reverra-t-on un jour sous le maillot national?

J'ai toujours souhaité jouer avec la Suisse. Il va falloir s'asseoir et discuter avec les dirigeants. Il y a lieu de comprendre les priorités de chacun.

- On a beaucoup parlé de l'affaire Donald Sterling, l'ex-propriétaire des Clippers qui a tenu des propos racistes et qui a été contraint de vendre le club. On a en revanche moins parlé d«un mail «limite» du co-propriétaire des Hawks Bruce Levenson datant de 2012. Qu'en avez-vous pensé?

Ce qui m'a le plus choqué, ce sont les propos du manager général des Hawks Danny Ferry. (réd: Danny Ferry a dit lors d«un entretien téléphonique avec des propriétaires que le joueur Luol Deng «n'était pas parfait, car il avait un petit peu d'Africain en lui») Ce n'est pas passé inaperçu en ce qui me concerne étant donné mes origines africaines, mais cela ne sert à rien de polémiquer. Il y a seulement des choses qui n'ont pas leur place dans le basketball. (ats)

Ton opinion