Actualisé 02.01.2019 à 17:13

GenèveLe nouveau marché de Noël a cartonné

L'objectif d'un quart de million de visiteurs dans le parc des Bastions a été atteint. Les organisateurs sont ravis. Rendez-vous est déjà pris pour 2019.

de
leo
La promenade des Bastions n'a pas désempli durant le mois de décembre.

La promenade des Bastions n'a pas désempli durant le mois de décembre.

Keystone/Salvatore di Nolfi

Première réussie pour le Marché de Noël de la Ville de Genève aux Bastions. Du 6 au 31 décembre, quelque 250'000 personnes se sont rendues sur la promenade du parc pour profiter des différents stands de nourriture, de boisson et d'artisanat. Une fréquentation qui réjouit les organisateurs, comme l'explique Lara Mai Vo Van: «Notre objectif a été atteint, nous sommes très satisfaits, dit-elle. Les retours sont tout aussi positifs.»

Selon l'organisatrice, le Chalet à fondue a enregistré 12'000 réservations, les ateliers pour enfants étaient tous complets et le carrousel n'a cessé de tourner. Les différentes animations (concerts, calèche, grands échassiers, etc) ont également beaucoup plu.

Les stands de fast-food comme les churros ont évidemment attiré, mais des stands d'huîtres, de nourriture japonaise ou encore mexicaine ont aussi très bien marché: «Les gens étaient curieux», indique Lara Mai Vo Van.

Public très varié

Un public très varié a répondu à l'appel: «Dans le Chalet, nous avons pu avoir un home de personnes âgées qui fêtaient Noël, des amis qui célébraient les 40 ans d'un de leurs copains ou encore des familles de cinq personnes, le public était très multigénérationnel», se félicite l'organisatrice.

Si elle a reçu des commentaires sur le nombre élevé de stands de nourriture par rapport aux stands d'artisans, Lara Mai Vo Van relève que «sans la nourriture, les gens viennent moins.» Elle rappelle aussi que les artisans étaient présents par phase. Ainsi entre 50 et 60 d'entre eux au total ont tourné en trois périodes. Les enseignes de nourriture étaient, elles, au nombre de trente pendant toute la durée de l'opération.

Un peu plus grand l'an prochain

L'année prochaine, les organisateurs réfléchissent à agrandir quelque peu le périmètre du marché: «Comme il s'agissait d'une première, on s'est laissé un peu de marge en termes d'espace, précise Lara Mai Vo Van. En 2019, ce sera une petit peu plus grand, mais on ne veut en tout cas pas doubler la taille, car à un moment, s'il y a trop de stands, la concurrence est trop forte entre eux.»

Les inscriptions pour la prochaine édition devraient avoir lieu vers la fin du printemps prochain. «Il y a déjà pas mal de demandes», note l'organisatrice.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!