Téléchargement direct: Le nouveau Megaupload exclut les USA
Actualisé

Téléchargement directLe nouveau Megaupload exclut les USA

Kim Dotcom, le fondateur déchu du service de téléchargement direct, a annoncé que le successeur de Megaupload serait un «réseau global massif» interdit aux Américains.

par
man
Kim Dotcom a publié un nouveau tweet à propos du futur remplaçant de Megaupload. (dr)

Kim Dotcom a publié un nouveau tweet à propos du futur remplaçant de Megaupload. (dr)

Adepte des annonces sur Twitter, l'Allemand Kim Schmitz alias Kim Dotcom avait annoncé, il y a deux semaines, le retour pour cette année encore de son service de téléchargement «plus grand, plus performant, plus rapide, 100% sûr et indestructible». Actuellement en liberté surveillée en Nouvelle-Zélande, le milliardaire poursuivi par le FBI vient de publier un nouveau tweet dans lequel il annonce qu'il travaille actuellement à la construction d'un «réseau global massif».

Mais que les utilisateurs des États-Unis ne se frottent pas les mains trop vite. «Tous les hébergeurs non-américains pourront se connecter aux serveurs et à la bande passante», ajoute en effet le fondateur déchu, excluant ainsi les utilisateurs domiciliés aux États-Unis. Kim Dotcom compte vraisemblablement se prémunir ainsi contre de nouvelles actions judiciaires émanant des services fédéraux de ce pays.

Un autre message, diffusé également ce mercredi, annonce qu'une interface de programmation (API) sera proposée aux développeurs. «Notre API et vos Mega outils vont changer le monde», prophétise l'excentrique fondateur de Megaupload. Ce dernier explique également que le nouveau service offrira un chiffrement gratuit «en un clic» pour une plus grande protection des données transférées.

Ton opinion