Actualisé 25.01.2013 à 11:31

Champagne (VD)Le nouveau nom des flûtes énerve un éditeur vaudois

Les biscuits vaudois Mon Village, qui ont remplacé les Champagne, dont l'appellation est protégée, ne conviennent pas: une maison d'édition de Sainte-Croix porte le même nom.

de
frb

«Je trouve cela incroyable. Et cela d'autant plus de la part d'une entreprise qui sort tout juste d'un conflit pour un problème de nom.» Jean-Claude Piguet n'en revient pas. Le directeur des Editions Mon Village, à Sainte-Croix (VD), ne savait pas s'il devait rire ou être en colère en découvrant que les flûtes de la boulangerie industrielle Cornu ne s'appelleraient plus «de Champagne», mais «Mon Village», comme sa maison.

Vendredi, «La Région» revient sur la saga qui a opposé la boulangerie vaudoise au comité interprofessionnel du vin de Champagne. L'entreprise Cornu pensait avoir trouvé la solution en renommant son produit phare. Mais le fait de n'avoir même pas discuté avec la maison d'édition du même nom irrite Jean-Claude Piguet. «Cela aurait été un minimum de courtoisie.» Surtout que les entrepreneurs sont voisins et se connaissent.

Du côté de chez Cornu SA, on est conciliant. On reconnaît que la nouvelle appellation puisse fâcher. Mais on précise que la marque Mon Village n'était pas déposée. «Et je pense qu'il y a quand même peu de chances de confondre des livres et des flûtes», poursuit Cyril Cornu, chargé de la nouvelle stratégie de la boulangerie industrielle, dans «La Région».

Loin de vouloir mettre de l'huile sur le feu, les entrepreneurs ont précisé qu'ils se rencontreront pour discuter des torts que la situation pourrait créer et tomberont probablement d'accord.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!