Madagascar: Le nouveau président suspend le Parlement
Actualisé

MadagascarLe nouveau président suspend le Parlement

Le nouveau président malgache Andry Rajoelina a décidé jeudi de «suspendre les activités de l'Assemblée nationale et du Sénat».

L'annonce a été faite à l'issue du premier conseil des ministres présidé par M. Rajoelina.

Le conseil des ministres a confirmé par ordonnance la création d'une «Haute autorité pour la transition vers la IVe République (...) garante du fonctionnement régulier des institutions et de la démocratie durant la période transitoire qui ne peut excéder 24 mois», a déclaré le porte-parole du gouvernement, Augustin Andriamananoro.

«En conséquence, les activités des institutions suivantes sont suspendues par la présente ordonnance: le Sénat, l'Assemblée nationale», a-t-il ajouté.

«Les attributions de ces institutions sont exercées par la Haute autorité pour la transition, le Conseil pour le redressement économique et social, ou le gouvernement dans les conditions fixées par la présence ordonnance», a ajouté M. Andriamananoro, également ministre ministre des Postes, Télécommunications et Nouvelles technologies.

Cabinet incomplet

Le cabinet de M. Rajoelina est encore incomplet et compte pour l'instant 12 membres. Parmi les postes vacants figure notamment la Défense.

Avant le début du conseil, tenu dans les bureaux de la présidence dans le centre d'Antananarivo, le Premier ministre de transition, Monja Roindefo, avait déclaré à l'AFP que «la priorité était la mise en place de la transition et la sécurité publique».

La Haute Cour constitutionnelle de Madagascar a officiellement entériné mercredi l'accession au pouvoir d'Andry Rajoelina.

Elle avait auparavant validé l'ordonnance par laquelle le président Marc Ravalomanana, lâché par l'armée, a démissionné mardi en transférant les pleins pouvoirs à un directoire militaire, qui les a ensuite remis au chef de l'opposition.

(ats)

Ton opinion