Actualisé 01.10.2012 à 14:36

Aubonne (VD)Le nouveau revêtement éblouit les automobilistes

Le bitume flambant neuf de l'A1 est perçu comme dangereux par certains pendulaires. Mais l'OFROU l'affirme: il est plus sûr.

de
Faïrouz Khaïry
La différence est on ne peut plus flagrante entre le nouvel asphalte (photo de droite), qui vient d'être posé, et l'ancien.

La différence est on ne peut plus flagrante entre le nouvel asphalte (photo de droite), qui vient d'être posé, et l'ancien.

«J'emprunte cette route quotidiennement depuis des années, c'est la première fois que j'ai conduit dans des conditions aussi périlleuses.» Jeudi dernier, un automobiliste qui pendule entre Nyon et Lausanne a eu la peur de sa vie. A la hauteur d'Aubonne, il a été totalement aveuglé pendant de longues minutes. «Le nouveau revêtement pose problème. Il avait beaucoup plu, l'eau stagnait et avec le soleil, on ne voyait plus rien!» fulmine L. Il remarque une nette différence depuis que l'ancienne couche de roulement a été remplacée, en août dernier, entre Nyon et Aubonne. «Il est nettement plus brillant, c'est un comble!» s'indigne-t-il.

A l'Office fédéral des routes (OFROU), on réfute ces critiques. «Les nouveaux revêtements sont utilisés sur toutes les routes de Suisse. Leur qualité est nettement supérieure à celle des anciens. Ils ont une meilleure adhérence et sont plus silencieux, explique Olivier Floc'hic, porte-parole de l'OFROU pour la Suisse romande. Il y a effectivement une différence de couleur assez forte entre les deux, l'ancien étant plus pâle. Mais cela n'a pas d'incidence sur la sé­curité. On n'a jamais entendu parler d'un souci lié à ce revêtement.»

Le Touring club suisse (TCS) abonde dans le sens de l'OFROU. «On n'a pas répertorié d'incident qui serait lié à cette problématique. On va toutefois analyser la question», indique Henri-Pierre Galletti, directeur de la section genevoise du TCS.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!