Zurich: Le nouveau stade du Hardturm aura plus d'espace
Actualisé

ZurichLe nouveau stade du Hardturm aura plus d'espace

Le projet de stade du Hardturm à Zurich prend un nouvel élan.

Désormais désengagé de l'affaire, le Credit Suisse vend les terrains du site à la ville pour quelque 50 millions de francs. Cette dernière reprend le projet à son compte et disposera de place supplémentaire pour le réaliser.

Le rachat des terrains constitue la meilleure solution pour les deux parties, a souligné vendredi face aux médias Conradin Stiffler, chef de projet au Credit Suisse. Au total, la banque a perdu un montant se chiffrant en dizaines de millions de francs dans l'aventure.

A l'origine, elle avait voulu contruire un stade de 30 000 places assorti d'un centre commercial en vue de l'EURO 2008. Les citoyens de la cité de Zwingli avaient adopté en 2003 ce projet mené en partenariat avec la ville.

Mais les recours ont eu raison de ce projet, forçant les autorités à accélérer la reconstruction du stade du Letzigrund pour accueillir l'EURO 2008. De nouvelles oppositions ont ensuite obligé les partenaires à renoncer à l'idée d'un stade redimensionné de 20 000 places comprenant lui aussi des commerces.

Pas de bureaux pour le CS

Présentée en juin dernier, la dernière version du projet de stade au Hardturm prévoyait que la ville construise elle-même le stade sur le terrain que le Credit Suisse (CS) entendait lui céder. La ville aurait en contrepartie donné au CS un terrain adjacent au site pour y construire bureaux et appartements.

Ce plan a finalement échoué. Il n'aurait «pas été réalisable selon un rapport coûts-exploitation raisonnable», ont invoqué les deux parties.

Le CS s'est donc totalement retiré du projet. Et la ville dispose aujourd'hui non seulement du site d'origine mais aussi du terrain adjacent pour construire un stade de 20 000 places essentiellement dévolu au football. «Nous avançons maintenant à grand pas et disposerons de place supplémentaire», s'est réjoui Martin Vollenwyder, municipal chargé des finances.

Inauguration en 2014 au plus tôt

Les terrains destinés à réaliser le stade s'étendent désormais sur quelque 56 000m2. La surface non utilisée pour l'enceinte sportive sera en principe affectée à des logements ou à des installations destinées au quartier.

D'un coût estimé entre 100 et 120 millions de francs, le stade atteindra une hauteur maximale de 25 mètres. Il sera donc moins élevé que ne le prévoyait le projet originel.

Grâce à la surface supplémentaire à disposition, le stade n'aura besoin que d'un étage souterrain. La nappe phréatique ne sera donc pas touchée. L'aire de jeu se situera elle au niveau du sol.

Le nouveau stade du Hardturm sera inauguré en 2014, dans le meilleur des cas, indique la municipale chargée des constructions Kathrin Martelli. Il sera construit par une société anonyme détenue en partie par la ville. Les autorités ne s'attendent pas, cette fois-ci, à des recours remontant jusqu'au Tribunal fédéral.

Deux sites au lieu d'un seul

Zurich est désormais «obligée» de construire «son» stade sur le terrain prévu. Si la ville n'y parvient pas, le CS aura le droit de réacquérir les terrains aux conditions actuelles, selon le contrat de vente passé entre les deux parties. Ce dernier prendra effet d'ici à fin mars.

Avec son projet de stade de football au Hardturm et celui de patinoire à Altstetten, la municipalité maintient donc sa préférence pour une solution à deux sites. Elle rejette l'idée d'un complexe unique intégrant terrain de football et patinoire. Ce projet alternatif présente notamment des inconvénients au niveau de la sécurité, justifie le directeur des sports Gerold Lauber.

(ats)

Ton opinion