Suisse: Le nouveau truc pour vendre de fausses montres
Actualisé

SuisseLe nouveau truc pour vendre de fausses montres

Un tiers des montres contrefaites envoyées par colis et saisies cette année par les douanes suisses ont été proposées en ligne avec la marque et le logo floutés. Le but: faire acheter une contrefaçon au consommateur sans qu'il ne s'en rende compte.

par
kwo/ofu

Au total, 12'000 fausses montres envoyées de Chine par colis postaux et commandées sur internet ont été saisies par la douane suisse cette année.

Plusieurs millions. C'est le volume d'annonces que la Fédération de l'industrie horlogère suisse (FH) a déjà dû faire retirer de divers sites de vente en ligne cette année. La raison: les montres proposées dans ces offres douteuses étaient toutes des imitations de grandes marques suisses. Ces annonces se retrouvent le plus souvent sur des sites chinois, tels que Aliexpress ou Wish.

Mais comme ces plateformes commencent à bien coopérer avec la FH en se retournant contre les marchands de contrefaçons, ces derniers ont développé une nouvelle stratégie: lorsqu'ils publient leurs offres sur le Net, ils taisent volontairement la marque de leur montre et vont même jusqu'à enlever ou flouter le logo du produit via Photoshop.

Une arnaque vicieuse

Avec cette nouvelle astuce, il est donc quasiment impossible pour la FH de faire effacer les annonces en question. Ce n'est qu'une fois la marchandise saisie à la douane suisse que les sites de vente en ligne disposent de preuves suffisantes pour bloquer les marchands de contrefaçons.

Quant au consommateur, il risque de faire face à des conséquences inattendues. Lorsqu'une fausse montre est saisie par la douane, celle-ci contacte la FH qui se charge alors de prendre contact avec le propriétaire de la pièce. Même si la loi ne prévoit pas d'amende pour le consommateur, la FH se réserve le droit de se retourner contre lui afin de répercuter sur lui les frais liés à l'importation et la destruction de la montre contrefaite. Ces coûts varient entre 250 et 300 francs.

Ce qui est d'autant plus vicieux avec cette nouvelle stratégie c'est que les consommateurs ne savent même pas qu'ils achètent une fausse montre puisque les marchands prennent soin d'enlever le logo et la marque dans l'annonce.

Gare aux prix trop bas

Michel Arnoux, chef du Service anti-contrefaçon à la FH, conseille donc d'être particulièrement vigilant en effectuant ses achats en ligne. Selon lui, un prix trop bas est le principal indicateur pour une éventuelle contrefaçon. «Cette année, la douane suisse a déjà saisi près de 1200 colis contenant des fausses montres. Sur ce total, environ 400 contrefaçons étaient présentées avec la marque floutée sur le Net», explique-t-il à «20 minutes».

Peu de pays prévoient des sanctions

Interrogé l'an dernier par la «Tribune de Genève», Jürg Herren, chef suppléant Droit et Affaires internationales à l'Institut fédéral de la propriété intellectuelle (IPI), avait estimé que le cadre législatif en Suisse par rapport aux contrefaçons était «adéquat». Il avait également rappelé que peu de pays prévoyaient une sanction pour les personnes privées. Le journal n'avait alors pas manqué de rappeler que la France prévoyait des amendes pour les particuliers. Celles-ci sont calculées selon la valeur authentique du produit saisi.

Saisies en légère augmentation

Contacté, Massimo Grassi, de l'Administration fédérale des douanes, ne peut pas confirmer avec exactitude les chiffres avancés par la FH quant au nombre de fausses montres saisies cette année: «Nous effectuons nos statistiques à la fin de l'année. Mais si l'on regarde les chiffres de 2015, on constate que près de 1094 montres contrefaites ont été saisies dans des colis par les douanes suisses.»

Selon lui, «il est important de préciser que les produits sont saisis dans le cadre de contrôles aux douanes. Il s'agit alors pour la plupart de petits envois. Nous n'avons par exemple encore jamais arrêté un gros camion rempli de montres contrefaites.» Et d'ajouter: «Au cours des deux à trois dernières années, les chiffres quant aux saisies de produits contrefaits sont en légère augmentation.»

Ton opinion