Nommé par Kadhafi: Le nouvel ambassadeur refuse le poste
Actualisé

Nommé par KadhafiLe nouvel ambassadeur refuse le poste

Nommé le 26 février par les autorités de Tripoli comme nouvel ambassadeur de Libye auprès de l'ONU à Genève, Murad Mohamed Hmima a refusé de prendre son poste.

Le 26 février, le ministre des Affaires étrangères libyen Moussa Koussa a écrit à l'ONU pour accréditer Murad Mohamed Hmima comme nouvel ambassadeur à Genève. Dans une déclaration faite jeudi à Swissinfo et transmise à l'ATS, le diplomate a cependant refusé sa nomination.

«Je déclare refuser d'exécuter un ordre émanant d'un régime qui a perdu sa légitimité en commettant des actes de violence et des exécutions sommaires contre son peuple pacifique. Ce régime a utilisé toutes les catégories d'armes terrestres et aériennes et des mercenaires recrutés dans plusieurs pays, ce qui constitue une violation flagrante des droits de l'homme et du droit humanitaire international», a affirmé le diplomate libyen.

Il a ajouté qu'il se rallie à la révolution libyenne et a exprimé sa solidarité avec «la révolte du peuple libyen courageux qui aspire à la liberté, la démocratie et à combattre la corruption».

Comité des accréditations

Le comité des accréditations de l'ONU à New York est compétent pour examiner les demandes des gouvernements. L'ONU maintient les diplomates qui sont en poste tant que ce comité n'a pas reçu de nouvelle demande d'accréditation de la part des autorités du pays concerné, a précisé une porte-parole des Nations Unies.

Si le diplomate désigné refuse sa nomination, les autorités doivent nommer une autre personne.

Vendredi dernier, le deuxième secrétaire de l'ambassade libyenne avait annoncé devant le Conseil des droits de l'homme réuni en session extraordinaire que la mission auprès de l'ONU à Genève avait décidé de se rallier à la révolution.

L'ambassadeur en poste Ibrahim Aldredi, de facto remplacé par la décision du ministre libyen des Affaires étrangères de nommer un nouveau représentant, a pour sa part gardé le silence depuis le début des événements. Selon des sources informées, il craindrait pour les membres de sa famille à Tripoli. (ats)

Ton opinion