Le nouvel évêque de Pékin approuvé par la Chine et le Vatican
Actualisé

Le nouvel évêque de Pékin approuvé par la Chine et le Vatican

L'église catholique chinoise, contrôlée par l'Etat, a nommé évêque de Pékin un responsable religieux disposant des faveurs du Vatican, une décision dont les responsables chinois espèrent qu'elle améliorera les relations tendues entre la Chine et le Saint-Siège.

Joseph Li Shan a été nommé évêque lors d'une cérémonie dans la cathédrale de l'Immaculée Conception dans la capitale chinoise, à laquelle a assisté des centaines de prêtres, de soeurs, de responsables des autorités et de fidèles.

Depuis un demi-siècle, la nomination d'évêques chinois constitue un sujet de discorde entre le Vatican et les autorités chinoises, mais les deux parties tentent ces dernières années de trouver un compromis.

Approbation implicite, le quotidien du Vatican, «L'Observatore Romana» a annoncé cette nomination vendredi. Il exprime l'espoir que «tous les diocèses bénéficient de prêtres dignes, convenables, capables d'une communion avec l'église catholique et d'annoncer l'évangile de Jésus Christ au peuple chinois».

«Les deux parties restent très prudentes, pour ne pas provoquer la colère de l'un ou de l'autre», a souligné Anthony Lam, chercheur au centre d'étude de l'esprit sain à Hong-Kong. (ap)

Ton opinion