Actualisé 14.12.2009 à 11:11

Transports publicsLe nouvel horaire fonctionne bien, à quelques détails près

L'entrée en vigueur du nouvel horaire des transports publics s'est déroulée sans accroc majeur pour les dizaines de milliers de pendulaires lundi matin.

La grosse panne qui a immobilisé le RER zurichois n'a rien à voir avec ces changements. Elle est due à un déraillement.

A l'image du premier jour dimanche, les changements induits par le nouvel horaire ont été bien assimilés lundi, y compris par les pendulaires. Même avec beaucoup plus de voyageurs, les CFF n'ont connu que de petits problèmes ponctuels, a indiqué lundi à l'ATS Jean-Louis Scherz, un de leurs porte-parole.

Ainsi le train reliant Bellegarde (F) à Genève était archi-plein. Les voyageurs n'ont pas tenu compte du fait que la taille des rames avait été réduite. Les CFF vont remédier au problème aussi vite que possible, a assuré le porte-parole.

Idem s'agissant d'autres détails comme l'affichage de certains trains manquant sur le quai, à l'image du «Berne-Frasnes». Ou quelques annonces par haut-parleur dont l'enregistrement ne fonctionnait pas et qui ont dû être faites manuellement, a précisé M.Scherz.

Automates réparés

Un groupe de travail interdisciplinaire d'une dizaine de personnes observe la situation, prend en compte les annonces de dérangement et cherche à y remédier, a-t-il ajouté. Ainsi le principal incident survenu dimanche a rapidement pu être corrigé.

Quelque 400 des 1500 automates à billets n'offraient en effet qu'un choix limité de titres de transport. A 13h00 dimanche, tout était rentré dans l'ordre, a assuré le porte-parole.

Si les problèmes sont moindres cette année, c'est que les changements apportés par le nouvel horaire sont relativement mineurs. Mais même de petits changements constituent des défis de taille pour les CFF, en raison de l'engorgement du réseau, a rappelé dimanche le directeur de l'ex-régie Andreas Meyer.

Améliorations en Suisse romande

Avec le nouvel horaire, des améliorations ont été apportées sur certains tronçons et à certaines heures. C'est le cas notamment entre Lucerne et Genève-Aéroport, entre Lausanne et Genève ou dans le canton du Jura. Les CFF ont aussi introduit davantage de relations le soir et durant la nuit. Côté trafic international, Cisalpino disparaît.

Les prix des billets n'augmentent pas sur le réseau suisse. Mais les voyageurs à destination de l'étranger doivent désormais s'acquitter de «frais de dossiers».

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!