Volcan chilien: Le nuage de cendres a fait le tour du monde
Actualisé

Volcan chilienLe nuage de cendres a fait le tour du monde

Le nuage de cendres du volcan chilien Puyehue est revenu au-dessus du Chili par l'ouest vendredi, après avoir réalisé un tour du monde.

«La pointe du nuage qui s'est déplacé autour du monde est plus ou moins face à la ville de Coyhaique», a environ 1600 km au sud de la capitale Santiago, a annoncé Pablo Ortega, secrétaire général de la Direction générale de l'Aviation civile.

La compagnie aérienne chilienne LAN a indiqué que certains de ses vols intérieurs vers des villes du grand sud, comme Puerto Montt, Balmaceda et Punta Arenas, ont été annulés vendredi par précaution en raison du retour du nuage.

Les liaisons de LAN vers Sydney en Australie et Auckland en Nouvelle-Zélande, et vers quelques villes de l'Argentine voisine, Barriloche, Neuquén, Bahia Blanca, Rio Gallego, restaient aussi suspendus ou perturbés.

Nombreux vols annulés

Le nuage, qui depuis l'éruption le 4 juin a suivi la rotation naturelle de la Terre, d'ouest en est, a provoqué depuis des centaines d'annulations de vols dans l'hémisphère sud, principalement en Amérique du Sud et en Océanie.

Le trafic aérien revenait peu à peu à la normale et les vols entre Australie et Nouvelle-Zélande étaient ainsi quasiment tous assurés vendredi.

Diminution progressive

Les services de géologie du Chili ont prédit jeudi une diminution progressive, d'ici deux semaines, de l'activité du volcan, dont la colonne de fumée atteignait jeudi 3 km de hauteur, contre 12 km au plus fort de son activité.

Selon le Service national géologique (Sergeanomin), deux scénarios sont possibles ces prochains jours: «l'ascension d'un corps de magma avec apparition de lave, ou la pression de ce corps sous une couche superficielle, qui pourrait générer une nouvelle explosion».

«Nous sommes proches de voir un peu de lave» à la surface du volcan, un phénomène sans danger pour les riverains et marquant le début de la fin du processus éruptif, a estimé jeudi la directeur de la Sergeanomin Enrique Valdivieso. (afp)

Ton opinion