Actualisé 28.04.2017 à 08:54

ZurichLe nucléaire remplacé pas de la bouse de vache?

Des agriculteurs bio veulent promouvoir la révolution énergétique avec du courant produit à partir de biomasse. Les opposants restent sceptiques.

de
the/jbm
Les vaches pourraient apporter leur contribution au tournant énergétique.

Les vaches pourraient apporter leur contribution au tournant énergétique.

Keystone/Arno Balzarini

Lorsque les vaches d'Oskar Schneuwly de Bösingen (FR) font leur grosse commission, le fumier ne se retrouve pas épandu sur les champs et les cultures mais est apporté à une centrale de fabrication de biogaz. Ce méthane est ensuite utilisé pour générer de l'électricité.

13% de la production électrique

«C'est une situation gagnant-gagnant. Et si nous utilisions pleinement ces déchets, nous pourrions remplacer une centrale nucléaire» commente le fermier. Cette hypothèse semble réaliste aux yeux des partisans d'une nouvelle stratégie énergétique.

«Aujourd'hui, nous produisons 2,4 térawattheures (TWh) d'électricité à partir de biomasse, mais cette production pourrait être poussée à 8,3 TWh indique Andy Kollegger d'Ökostrom Schweiz. Cela représenterait 13,1% des besoins énergétiques de notre pays.»

Une production onéreuse

Les opposants restent sceptiques. «L'énergie produite par la bouse de vache ne sera jamais suffisante pour remplacer le courant d'origine atomique, explique un politicien UDC, Christian Imark. De plus, le coût de production de biogaz est élevé et la technique est complexe.»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!