Inde: Le Pakistan remet à Interpol son enquête sur les attentats de Bombay
Actualisé

IndeLe Pakistan remet à Interpol son enquête sur les attentats de Bombay

Le Pakistan a transmis à Interpol son rapport d'enquête sur les attaques de Bombay, imputées par New Delhi à des islamistes basés au Pakistan, afin que l'organisation puisse chercher d'éventuels liens avec d'autres pays.

Le patron de l'organisation internationale de coopération policière, Ronald Noble, a rencontré vendredi à Islamabad le responsable de la lutte antiterroriste au Pakistan, Rehman Malik.

A l'issue de cette rencontre, l'Agence d'investigation nationale (FIA) du Pakistan a fait transmettre au siège d'Interpol à Lyon le rapport d'enquête pour «que l'information puisse être confrontée aux bases de données d'Interpol afin de déterminer quels liens pourraient exister au-delà de l'Inde et du Pakistan».

Interpol a aussi reçu une copie des demandes de suppléments d'information déposées par le Pakistan auprès de quatre pays, afin que l'organisme «puisse aider le Pakistan à obtenir ces informations critiques», a fait savoir Interpol dans un communiqué, sans préciser quels étaient ces quatre pays.

Le Pakistan a accepté de transmettre «les profils ADN récoltés dans le cadre de l'enquête, afin d'établir s'il existe des liens internationaux plus larges encore» dans l'organisation des attaques de Bombay.

M. Noble a remercié le Pakistan, indiquant qu'une «fois reçues les informations recueillies par l'Inde dans le cadre de l'enquête» sur ces attentats, Interpol pourra «les comparer à celles transmises par le Pakistan».

New Delhi avait imputé les attaques menées par un commando islamiste du 26 au 29 novembre 2008 à Bombay, la capitale économique de l'Inde, à un groupe islamiste interdit basé au Pakistan, le Lashkar-e-Taïba. Ces attaques avaient fait 174 morts, dont neuf des dix membres du commando.

(afp)

Ton opinion