Actualisé 03.07.2012 à 21:56

Accès à l'AfghanistanLe Pakistan rouvre la route après 7 mois

Le Pakistan a rouvert mardi ses routes de ravitaillement vers l'Afghanistan après sept mois de blocage.

Islamabad avait bloqué ses voies d'accès en novembre juste après un bombardement de la force armée de l'Otan.

Islamabad avait bloqué ses voies d'accès en novembre juste après un bombardement de la force armée de l'Otan.

Cette crise a forcé l'Otan à dépenser beaucoup d'argent en empruntant des itinéraires plus longs afin de continuer à approvisionner ses soldats.

Islamabad avait bloqué ses voies d'accès en novembre juste après un bombardement de la force armée de l'Otan en Afghanistan (Isaf), qui avait tué 24 soldats pakistanais à la frontière afghane. Cette bavure avait tendu les relations déjà difficiles entre Pakistan et Etats-Unis.

Mais la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a eu une conversation téléphonique mardi avec son homologue pakistanaise Hina Rabbani Khar, au cours de laquelle cette dernière l'a informée «que les lignes terrestres de ravitaillement vers l'Afghanistan rouvraient».

«La réunion du conseil de défense du gouvernement du Pakistan a décidé de rouvrir la voie de ravitaillement de l'Otan», a ensuite confirmé Islamabad.

Menace des talibans

Dans les minutes qui ont suivi l'annonce, les taliban pakistanais ont menacé d'attaquer ces convois. «Nous attaquerons les convois de l'Otan à travers le territoire pakistanais et nous ne permettrons à personne d'utiliser le territoire national contre le peuple afghan», a déclaré à Reuters par téléphone le porte-parole des taliban pakistanais depuis un endroit tenu secret.

Cette annonce, après des mois de négociations infructueuses, est un soulagement pour les Etats-Unis et leurs alliés de l'Otan: l'accord facilitera le retrait des troupes étrangères d'Afghanistan, dont le transport vers des bateaux amarrés au Pakistan coûtera bien moins cher qu'un éventuel pont aérien pour évacuer les dizaines de milliers de véhicules et de soldats présents en Afghanistan.

En échange de la réouverture du trafic, Islamabad réclamait des excuses formelles de Washington à propos de la bavure de novembre, ainsi qu'un renchérissement des droits de passage des camions sur son territoire.

Regrets américains

«J'ai encore une fois réitéré nos plus profonds regrets pour le tragique incident (...) J'ai présenté nos sincères condoléances aux familles des soldats pakistanais qui ont perdu la vie», a déclaré Mme Clinton. «Nous sommes désolés pour les pertes endurées par l'armée pakistanaise».

Au terme de l'accord, les Etats-Unis vont débloquer 1,1 milliard de dollars pour le Pakistan. Ces fonds, destinés à rembourser les frais engagés par le Pakistan dans la lutte contre l'insurrection talibane, avaient été gelés par Washington. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!