Rénové: Le Palais fédéral brille de mille feux
Actualisé

RénovéLe Palais fédéral brille de mille feux

Le bâtiment rénové, réaménagé et modernisé a été inauguré après plus de deux ans de travaux. Le président du Conseil national André Bugnon a reçu les clés de ce palais tout neuf.

L'UDC vaudois a salué «l'exploit» accompli par les quelque 2800 artisans et 200 concepteurs, planificateurs et experts qui ont participé aux transformations de la vénérable bâtisse. «Ils sont parvenus à souligner son caractère historique tout en répondant aux exigences d'un Parlement ultra-moderne», peut-on lire dans son discours écrit.

Mais les équipements multimédia et audiovisuels dernier cri installés ne sont pas une coquetterie. «Il en va de la vitalité et de la pérennité de notre démocratie», a relevé M. Bugnon. Et de rappeler que «le seul souverain qu'abrite ce palais, c'est le peuple qui se fait représenter par les membres du Parlement».

Désagréments

A l'exception de la session extra-muros de Flims (GR), en octobre 2006, les élus ont dû s'accommoder des échafaudages, du bruit des perceuses et des odeurs de peinture pendant plus de deux ans. André Bugnon a félicité ses collègues des Chambres fédérales d'avoir «su garder leur sérénité en dépit des bouleversements et des grands désagréments liés aux travaux».

Clou des festivités, l'illumination de la façade nord du Palais fédéral par l'artiste Gerry Hofstetter. Après les officiels vendredi, ce sera au tour de la population de découvrir l'édifice dans ses nouveaux atours. Des portes ouvertes sont organisées à son intention samedi et dimanche.

«Patchwork»

Le siège du Parlement, qui date de 1902, a dû patienter plus d'un siècle avant d'avoir droit à une toilette digne de ce nom. Au fil des extensions, des faux-plafonds et des rafistolages, le Palais fédéral ressemblait «à un patchwork sans ligne directrice», selon l'expression du directeur de l'Office fédéral des constructions et de la logistique Gustave Marchand.

Grâce au chantier de ces 30 derniers mois, les parlementaires bénéficient d'un environnement plus lumineux et de davantage de place. Ce gain d'espace a essentiellement été rendu possible par le déménagement des journalistes dans le centre des médias, de l'autre côté de la rue.

Élus plus grands

Les élus y gagnent aussi en hauteur: les pupitres des salles des deux chambres ont été surélevés, car les députés sont plus grands que leurs prédécesseurs. Les conseillers nationaux disposent en outre d'un accès Internet depuis leur place.

L'opération a également permis de rétablir les éléments originels. Des tentures et des lambris d'époque ont pu être remis en valeur. Idem des dorures des coupoles, qui ont nécessité 49 935 feuilles d'or d'un poids total de 769 grammes.

La facture totale de la rénovation s'élève à 103 millions de francs, renchérissement compris. Des surcoûts et des aménagements supplémentaires ont nécessité une rallonge de près de 17 millions par rapport aux 83 millions prévus initialement.

(ats)

Ton opinion