23.09.2020 à 22:53

Sion Le panel citoyen tiré au sort a gagné la confiance des électeurs

La Ville de Sion et une équipe de chercheurs genevois ont tiré un bilan positif du projet «demoscan», réalisé dans le cadre de l’initiative pour des logements abordables.

von
Yannick Weber

Ce sont vingt citoyens, parmi plus de 200 volontaires, qui ont participé au «panel citoyen» du projet «demoscan» lors de la votation sur l’initiative pour des logements abordables de février dernier. Leur tâche: se réunir, discuter et fournir une sorte de deuxième brochure de votations, sur deux pages, expliquant les enjeux et les arguments pour et contre, de la même manière que la brochure officielle éditée par le Conseil fédéral.

Ce mercredi, l’équipe de chercheurs de l’Université de Genève, qui a mis le projet sur pied, a tiré un bilan après avoir mené un sondage auprès des électeurs, qui avaient tous reçu le document créé par les vingt citoyens tirés au sort. Aux côtés de la Ville de Sion, les chercheurs ont conclu à des «résultats très encourageants».

Devant les médias et les partis

D’après leur sondage auprès des électeurs, ceux-ci ont accordé une grande confiance aux informations qui leur étaient données. En fait, après la brochure du Conseil fédéral, c’est la deuxième source d’information à laquelle ils ont donné le plus de crédit. Pas moins de 46% des répondants ont dit avoir forgé leur opinion en utilisant ce «rapport citoyen». C’est moins que la brochure du Conseil fédéral (54%), mais plus que les médias (35%) et bien plus que les comités (23%), les partis politiques (15%) ou les affiches dans la rue (avec seulement 6%). Les électeurs ont même fait davantage confiance aux deux pages rédigées par leurs concitoyens qu’aux prises de position du Parlement.

Le rapport, lui, n’avait pas pour but de prendre position: il donnait les informations nécessaires à la compréhension de l’initiative et présentait les arguments. Les participants ont également voté à bulletins secrets: leur résultat a été sensiblement le même que celui de la ville de Sion, ce qui fait conclure aux concepteurs que ce panel représentait de manière très juste l’ensemble de la population. Selon les chercheurs, l’expérience aura même permis d’augmenter légèrement le taux de participation de la population sédunoise.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
106 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

prenez garde

24.09.2020 à 23:33

croyant résoudre leurs problèmes les employés des emplois fragiles votent UDC et après.....ils l'ont dans le baba. c'est du vécu donc voter NON

Christian L

24.09.2020 à 17:23

Votez oui à l udc

Ecocologie

24.09.2020 à 17:23

Un projet de loi propose de remplacer la plupart des parkings des employés de l’Etat par des places pour deux-roues. Un Etat «exemplaire en matière de mobilité». Les go show et vers ne peuvent pas refuser ... Oh oui les 700 places en hyper centre de la ville de Genève oust ! J’en rigole déjà d’avance ....