Italie: Le paparazzi Fabrizio Corona écope de près de quatre ans de prison

Actualisé

ItalieLe paparazzi Fabrizio Corona écope de près de quatre ans de prison

Le «roi des paparazzi» italiens Fabrizio Corona a été condamné jeudi à Milan (nord) à trois ans et huit mois de prison pour extorsion et tentative d'extorsion à l'encontre des footballeurs italien Francesco Coco et brésilien Adriano, et du pilote de moto Marco Melandri.

«J'ai honte d'être italien (...) Je n'ai plus confiance dans la loi. C'est une honte, alors on devrait condamner toutes les agences de photos d'Italie», a réagi Corona, cité par l'agence de presse italienne Ansa.

Il avait menacé plusieurs stars du sport évoluant en Italie de faire parvenir à la presse des photos compromettantes si elles ne lui versaient pas d'argent.

Les footballeurs avaient reconnu avoir payé Corona pour l'empêcher de remettre à des journaux des photos où on les voyait notamment en compagnie de jeunes femmes dans des discothèques.

Fabrizio Corona, contre lequel le parquet avait requis sept ans et deux mois de prison, a en revanche été acquitté pour les chefs d'inculpation concernant l'héritier de la Fiat Lapo Elkann, le footballeur Alberto Gilardino et l'homme d'affaires Gianluca Vacchi.

Dans l'affaire Elkann, Fabrizio Corona était accusé d'avoir tenté d'extorquer 200 000 euros aux dirigeants de la Fiat pour ne pas rendre publique une interview du transsexuel avec lequel l'enfant terrible de la famille Agnelli avait passé la nuit avant de faire une overdose en 2005.

Le tribunal a en outre interdit à Corona d'exercer des fonctions publiques pour une période de cinq ans.

Fabrizio Corona, un brun ténébreux de 35 ans au physique de play boy, est un habitué des plateaux de télévision que ce soit pour des émissions de téléréalité ou pour commenter les scandales qui font régulièrement les choux gras de la presse italienne.

Il a été marié au mannequin Nina Moric, avec laquelle il a eu un enfant, et a maintenant une relation avec l'Argentine Belen Rodriguez, elle aussi habituée des plateaux de télévision et de la téléréalité. (afp)

Frasques en Suisse

Début novembre, Fabrizio Corona a été flashé à 200 km/h au volant d’une Lamborghini, sur une digue où la vitesse est limitée à 80 km/h au Tessin

Lors du contrôle, les forces de l’ordre se sont aperçues que le photographe n’avait pas de permis de conduire. Il a dû s’acquitter d’une caution élevée et laisser son véhicule.

Ton opinion