Benoît XVI en Angola: Le pape appelle à convertir les adeptes de sorcellerie
Actualisé

Benoît XVI en AngolaLe pape appelle à convertir les adeptes de sorcellerie

Le pape Benoît XVI a appelé samedi les catholiques angolais à travailler à la conversion des adeptes de sorcellerie.

Il a célébré une messe dans une église de la capitale Luanda.

«Aujourd'hui, il vous revient (...) de présenter le Christ ressuscité à vos concitoyens. Ils sont si nombreux à vivre dans la peur des esprits, des pouvoirs néfastes dont ils se croient menacés», a dit le souverain pontif dans son homélie.

«Désorientés, ils en arrivent à condamner les enfants des rues et aussi les anciens, parce que, disent-ils, ce sont des sorciers», a-t- il déploré.

Environ 55% de la population angolaise est catholique et 25% se réfère à des croyances traditionnelles. Selon les médias d'Etat, certaines sectes pratiquent des sacrifices humains et s'en prennent aux enfants, parfois accusés de sorcellerie.

Rencontre avec les jeunes

L'année dernière, à Luanda, 40 jeunes, dont des bébés, ont ainsi été retrouvés prisonniers dans des locaux de l'Eglise évangélique des guérisons traditionnelles, où ils avaient subi des sévices.

Le chef de l'Eglise catholique, qui à près de 82 ans semblait éprouvé par la forte chaleur, a souligné que l'évangélisation restait une exigence pressante pour l'Eglise, comme lors des premiers pas du catholicisme en Angola, il y a 500 ans.

Le point fort de la journée de samedi devait être, dans l'après- midi, une célébration avec des milliers de jeunes dans le stade dos Coqueiros de Luanda.

Ces «rencontres avec les jeunes» prisées en son temps par Jean Paul II, le prédécesseur de Benoît XVI, sont un rendez-vous obligé de tous les voyages pontificaux, permettant de découvrir un pape plus chaleureux.

Note aux rédaction: (un complément vous parviendra en fin d'après-midi, après la rencontre avec les jeunes)

(ats)

Ton opinion