Actualisé 22.06.2015 à 08:16

VaticanLe pape demande pardon aux «Vaudois»

François a demandé lundi à Turin solennellement «pardon» au nom de l'Eglise catholique pour les persécutions dont elle s'est rendue coupable au cours de l'Histoire à l'encontre de l'Eglise vaudoise.

1 / 117
06.04.2016 Le pape François tend la main aux divorcés remariés et reconnaît une valeur à certaines unions libres, mais sans toucher au dogme du mariage catholique, dans un texte très attendu sur la famille publié vendredi.

06.04.2016 Le pape François tend la main aux divorcés remariés et reconnaît une valeur à certaines unions libres, mais sans toucher au dogme du mariage catholique, dans un texte très attendu sur la famille publié vendredi.

AP/Andrew Medichini
24.03.2016 Le pape François a lavé les pieds de onze migrants de confession chrétienne, musulmane ou hindoue et d'une employée de leur centre d'accueil à Castelnuovo di Porto, près de Rome. Il a voulu ainsi témoigner de la priorité qu'il accorde à l'accueil.

24.03.2016 Le pape François a lavé les pieds de onze migrants de confession chrétienne, musulmane ou hindoue et d'une employée de leur centre d'accueil à Castelnuovo di Porto, près de Rome. Il a voulu ainsi témoigner de la priorité qu'il accorde à l'accueil.

19.03 Le pape François a publié samedi en milieu de journée sur Instagram sa première photo, un cliché le représentant en train de prier à genoux.

19.03 Le pape François a publié samedi en milieu de journée sur Instagram sa première photo, un cliché le représentant en train de prier à genoux.

Née au 12e siècle, quatre siècles avant la Réforme de Luther, ce mouvement qui prêchait l'Evangile dans les campagnes, avait été déclaré hérétique un siècle plus tard et, par la suite pourchassé et victime de massacres de grande ampleur ordonnés par des papes de la fin du Moyen-Age. Aujourd'hui la «Table vaudoise», qui compte 45'000 fidèles, dont 30'000 fidèles en Europe, surtout en Italie du Nord, est adhérente de l'Alliance réformée mondiale.

«De la part de l'Eglise catholique, je vous demande pardon pour les attitudes et les comportements non chrétiens, et même non humains, que, au cours de l'Histoire, nous avons eus contre vous. Au nom du Seigneur Jésus Christ, pardonnez-nous», a demandé le pape.

Le pasteur Eugenio Bernardini, «modérateur» de la Table Vaudoise, en accueillant pour la première dans le Temple un chef de l'Eglise catholique, avait salué le fait que «le pape ait accepté de franchir un seuil historique», faisant ainsi tomber «un mur érigé il y a huit siècles» entre catholiques et vaudois. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!