Vatican: Le pape François en visite en Turquie
Actualisé

VaticanLe pape François en visite en Turquie

Le souverain pontife entame ce vendredi une visite de trois jours en Turquie. Il aura la mission délicate de renforcer les liens avec les dignitaires musulmans.

La tolérance religieuse et la lutte contre l'extrémisme figureront en tête de l'ordre du jour des discussions que le souverain pontife doit avoir vendredi à Ankara avec le président Recep Tayyip Erdogan ainsi qu'avec Mehmet Gormez, le plus haut dignitaire religieux musulman du pays qui, de par sa constitution, est une nation laïque.

La Turquie héberge sur son sol près de deux millions de réfugiés, dont des milliers de chrétiens, qui ont afflué de Syrie depuis le début du conflit dans ce pays en mars 2011.

Crainte pour le christianisme au Proche-Orient

A Istanbul, le chef de l'Eglise catholique sera reçu par le patriarche oecuménique Bartholomée, primat de l'Eglise orthodoxe de Constantinople. Ils devraient lancer des appels conjoints en faveur du respect des droits de l'homme et de la liberté de culte, et faire part de leur crainte de voir le christianisme disparaître de ses berceaux proche-orientaux, a déclaré le révérend Dositheos Anagnostopoulos, porte-parole du patriarcat.

La minorité chrétienne de Syrie représentait autour de 10% des 22 millions d'habitants du pays avant le début de la guerre civile. En Irak, la population chrétienne a diminué de près de 70% depuis l'offensive militaire lancée en 2003 par les Américains et les Britanniques pour faire tomber la dictature de Saddam Hussein.

Mardi, le pape François estimait que, s'il est «pratiquement impossible» de nouer un dialogue avec les djihadiste de l'Etat islamique (EI), la porte ne devait pas pour autant être fermée.

Prière à Saint-Sophie

Le voyage en Turquie sera le troisième effectué par François dans un pays majoritairement musulman, après la Jordanie et l'Albanie. Selon M. Anagnostopoulos, le pape pourrait aller prier à Istanbul dans la basilique Sainte-Sophie, érigée sous l'Empire byzantin avant d'être transformée en mosquée par les Ottomans.

Officiellement, Sainte-Sophie a aujourd'hui le statut de musée. Mais une telle démarche de la part du pape pourrait déranger certains musulmans qui aimeraient voir l'édifice redevenir une mosquée. (ats)

Ton opinion