visite de la mosquée d'Amman: Le pape n'enlève pas ses chaussures
Actualisé

visite de la mosquée d'AmmanLe pape n'enlève pas ses chaussures

Le pape Benoît XVI n'a pas eu à enlever ses chaussures pour visiter la plus grande mosquée de Jordanie, samedi à Amman.

Les organisateurs avaient prévu un parcours spécial ne le nécessitant pas, a expliqué à la presse le porte-parole du Vatican, le père Federico Lombardi.

»Benoît XVI était préparé à les enlever, mais ses accompagnateurs lui ont fait emprunter un parcours spécial et ne lui ont pas demandé de le faire», a-t-il expliqué. Il a précisé qu'il ne fallait en aucun cas interpréter ce fait comme un signe d'irrespect envers l'islam.

Le prince Ghazi ben Mohamad, cousin et conseiller pour les Affaires religieuses du roi Abdallah II, accompagnait le pape au cours de sa visite. Il l'a qualifiée de «geste de bonne volonté et signe de respect mutuel entre musulmans et chrétiens».

Le père Lombardi a précisé que l'architecte de cette mosquée, de construction récente, était présent et qu'il a longuement commenté différents aspects du bâtiment.

Geste fort à Istanbul

Lors de sa visite à Istanbul, en décembre 2006, Benoît XVI s'était déchaussé avant d'entrer dans la Mosquée bleue où il avait prié. Il s'agissait d'un geste fort, destiné à tourner la page de la crise provoquée par son discours de Ratisbonne (Allemagne) en septembre. Dans ce discours, le pape semblait établir un rapprochement entre islam et violence.

Son prédécesseur, Jean Paul II avait également retiré ses chaussures en entrant dans la mosquée des Omeyyades à Damas en mai 2001, la première visite d'un pape dans une mosquée.

(ats)

Ton opinion