26.08.2020 à 11:22

VaticanLe pape va reprendre ses audiences en public

Les audiences du mercredi, qui n’ont plus lieu en public depuis six mois en raison de la pandémie, se dérouleront dans la cour San Damaso du palais apostolique avec un maximum de 500 personnes assises.

Le pape François va reprendre à partir du 2 septembre ses traditionnelles audiences générales du mercredi en présence du public.

Le pape François va reprendre à partir du 2 septembre ses traditionnelles audiences générales du mercredi en présence du public.

AFP

Le pape François va reprendre à partir du 2 septembre ses traditionnelles audiences générales du mercredi en présence du public, dans une cour fermée du palais apostolique et non sur la Place Saint-Pierre, a annoncé mercredi le Vatican.

Les audiences du mercredi, qui n’ont plus lieu en public depuis six mois en raison de la pandémie de coronavirus, se dérouleront dans la cour San Damaso du palais apostolique, où seront installées un maximum de 500 places assises, en suivant des normes de sécurité sanitaires, a indiqué un porte-parole à l’AFP.

L’entrée dans la cour se fera sans réservation deux heures avant l’audience qui se déroule toujours à 9 h 30 locales, précise encore le Vatican.

Un «rhume»

En raison de la configuration des lieux, il est toutefois peu probable que le pape François s’y rende à bord de sa «papamobile», comme il le faisait souvent sur la Place Saint-Pierre.

Sa dernière audience générale du mercredi sur cette même Place Saint-Pierre remonte au 26 février.

Le pape argentin, très friand de contacts directs, avait alors serré des dizaines de mains de fidèles et embrassé quelques enfants, massés au premier rang d’une foule de 12’000 personnes où l’on pouvait voir une minorité de fidèles portant déjà des masques de protection.

Juste après cette audience, le pape de 83 ans avait allégé son programme en raison d’un «rhume», suscitant alors de nombreuses interrogations sur son état de santé.

La cour Saint-Damaso est la cour d’honneur du Palais apostolique, lieu d’accueil des chefs d’État et de gouvernement et autres officiels reçus par le souverain pontife. Elle est parfois aussi utilisée par les papes pour rencontrer des groupes de pèlerins.

Symbole d’un certain retour à la normale après le confinement, le pape François apparaît depuis fin mai le dimanche depuis une fenêtre du palais apostolique, devant des fidèles espacés sur l’immense Place Saint-Pierre.

Reconfinement général exclu

«Aujourd’hui que la place est ouverte, nous pouvons revenir, c’est un plaisir!» avait lancé le 31 mai le pape argentin aux personnes venues le saluer sur l’immense place encerclée par les colonnades, mais aussi par la police.

L’Italie, premier pays européen frappé par la pandémie en février dernier, enregistre depuis quelques jours une recrudescence des contaminations, dépassant le millier de nouveaux cas en vingt-quatre heures.

Cette résurgence est étroitement liée aux déplacements et au divertissement estival des vacanciers, de l’avis des experts et des autorités. Mais elle inquiète grandement à trois semaines de la rentrée scolaire, et dans un contexte européen similaire.

Le gouvernement a exclu dimanche un reconfinement général de son pays, en jugeant que la situation était sous contrôle.

Mardi, le pays recensait 19’714 cas sur son territoire, dont 66 en soins intensifs. Plus de 206’000 personnes ont été guéries pour 35’445 décès depuis le début de l’épidémie.

(AFP/NXP)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!