Cigarettes – Le paquet à 15 euros, la solution irlandaise intéresse aussi en Suisse
Publié

CigarettesLe paquet à 15 euros, la solution irlandaise intéresse aussi en Suisse

Les associations de lutte contre les addictions et le tabagisme voudraient s’inspirer de l’Irlande, où le paquet de clopes est le plus cher en Europe et où le taux de fumeurs diminue fortement.

par
Yannick Weber
De longues discussions au Parlement en Suisse ont abouti à une loi, mais le prix n’y est pas au coeur.

De longues discussions au Parlement en Suisse ont abouti à une loi, mais le prix n’y est pas au coeur.

20min/Celia Nogler

Une initiative populaire prévue pour février 2022 et des années de discussions au Parlement: le tabac fait débat en Suisse, débat articulé autour de la publicité et de la protection des mineurs. Or un point n’est que peu abordé: celui du prix. Et c’est bien dommage, disent les milieux de la prévention. Jeudi 14 octobre, l’Association suisse pour la prévention du tabagisme invitait à regarder hors de nos frontières: «En Irlande, les cigarettes vont coûter 15 euros en 2022», dit-elle en titre de son communiqué.

L’île est sans doute la plus dure en matière de lutte contre le tabagisme et les prix y augmentent très fréquemment en raison de l’augmentation des taxes. «Entre 2013 et 2020, la proportion de fumeurs est passée de 21,5% à 15,4%. En comparaison, ce chiffre se maintient à 27% en Suisse depuis des années», constate l’association. Dans notre pays, l’impôt sur le tabac n’a plus bougé depuis 2013, où il avait été augmenté de 10 centimes. «Les cigarettes sont, en Suisse, parmi les moins chères d’Europe par rapport au pouvoir d’achat», poursuit-elle.

Le prix n’est qu’un aspect, l’association appelle d’ailleurs à accepter l’initiative populaire «Enfants sans tabac» l’an prochain. Les milieux de la prévention notent toujours qu’il faut une approche globale: prix, publicité, restrictions, tout doit être cohérent. Focus sur l’Irlande à nouveau, qui a été parmi les premiers à interdire la fumée dans les espaces intérieurs (1988). «Alors que 20% des adolescents fumaient en 1998, ce chiffre n’était plus que de 5% en 2018», salue encore l’association.

Rendre la clope invisible?

Le peuple votera le 13 février 2022 sur l’initiative «Enfants sans tabac», qui vise à interdire toute publicité pour les cigarettes qui puisse atteindre les mineurs. Le Parlement a laborieusement concocté un contre-projet indirect (qui doit entrer en vigueur si l’initiative est rejetée), jugé comme une «diversion» par le comité d’initiative puisqu’il n’interdirait la publicité que dans les cinémas et sur les affiches, mais pas, par exemple, dans les festivals, «précisément là où les jeunes se trouvent», dit le comité. La droite du Parlement insiste au contraire notamment sur la responsabilité individuelle, la liberté du choix du mode de vie et la liberté économique pour les entreprises de faire connaître leurs produits.

Ton opinion

260 commentaires