Actualisé 30.12.2007 à 20:53

Le paquet de clopes à dix francs

Pascal Couchepin veut réduire d'un tiers le nombre de fumeurs. Pour y parvenir, le prix des cigarettes devrait notamment être une nouvelle fois augmenté.

Le ministre de la santé a accordéime interview au journal dominical «Sonntag».

Le conseiller fédéral radical n'a pas voulu préciser une limite maximale à cette hausse. Il ne considère toutefois pas un prix de 10 francs par paquet comme «antisocial», «puisque se faire du mal n'est pas social».

Pascal Couchepin explique que la part de fumeurs dans la population est déjà passée de 32 à 30 %. «J'aimerais toutefois qu'elle recule jusqu'à 20 %». Ce qui signifie qu'un fumeur sur trois devrait arrêter la cigarette. Pour y parvenir, «il y aura plus de restrictions, mais sans exagération», affirme-t-il.

Le Valaisan précisera «dans les prochains mois» les mesures de prévention qu'il compte prendre. Un changement bien visible aura déjà lieu dès mardi: des photos dissuasives devront figurer sur tous les paquets de cigarettes. Les fabricants ont un délai transitoire de deux ans pour appliquer cette disposition.

Le nouveau programme doit aussi contribuer à endiguer les coûts de la santé, explique le chef du Département fédéral de l'intérieur. Pascal Couchepin pronostique pour l'année 2009 une hausse des primes maladie «de 3,5 % au maximum». Mais il part du principe qu'elle sera plus basse.

En ce qui concerne l'assurance invalidité (AI), le président de la Confédération 2008 ne pense pas que l'on puisse encore économiser sur les dépenses. «Une AI sociale ne peut être assainie que par des recettes complémentaires provisoires», selon lui.

Le Valaisan reste en outre persuadé de la nécessité de relever l'âge de la retraite pour garantir la pérennité de l'AVS. «Pas aujourd'hui ou demain, mais peut-être d'une année en 2015 et d'une autre année en 2025», estime-t-il. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!