Le paradis de Java transformé en enfer

Actualisé

Le paradis de Java transformé en enfer

La consternation et le chaos règnent en Indonésie. Le tremblement de terre qui a frappé l'île de Java samedi aurait fait plus de 5115 morts et surpris plus de 200 000 sinistrés.

Les hôpitaux sont bondés. Les secours internationaux sont engagés dans une véritable course contre la montre pour tenter de sauver les blessés pris sous les décombres. La Suisse a débloqué un demi-million de francs pour l'aide d'urgence. Le temple de Prambanan, fleuron de la culture hindouiste à Java, a été endommagé.

Le bilan des tués a continué à s'alourdir, alors que le gros de l'aide humanitaire n'avait pas encore atteint la zone peuplée au sud de la grande ville de Yogyakarta, endeuillée par le séisme d'une magnitude de 6,2 sur l'échelle ouverte de Richter. Plus de 470 répliques sismiques ont ébranlé la région, plongeant les rescapés dans la terreur.

L'autre urgence était médicale, des milliers d'habitants choqués ayant afflué vers les hôpitaux débordés. Selon John Budd, porte-parole de l'UNICEF, le séisme a fait au moins 20 000 blessés. Selon Anton Susanto, un responsable de l'UNICEF, 30 à 40% des blessés sont des enfants. La plupart souffrent de traumatismes crâniens ou de fractures aux membres.

Pas de victimes helvétiques

La Suisse n'a pour l'heure pas connaissance de victimes helvétiques. L'ambassade de Suisse à Jakarka a contacté les quelque 20 ressortissants helvétiques enregistrés dans la zone touchée par le tremblement de terre meurtrier de samedi sur l'île indonésienne de Java. Ils sont sains et saufs.

La Direction du développement et de la coopération (DDC) ne sait pas encore si elle enverra une équipe de secours suisse. Elle a débloqué quelque 120 000 fr. pour l'aide d'urgence. Cet argent est destiné à la Croix-Rouge indonésienne.

(ats/afp)

Ton opinion