Handicap: Le parcours du combattant des malvoyants en ville

Actualisé

HandicapLe parcours du combattant des malvoyants en ville

Pour la journée internationale de la canne blanche mardi, la Fédération des aveugles et malvoyants proposait aux passants de tester le déplacement citadin sans la vue. Best of en vidéo.

par
Pauline Rumpf

Comment trouver son chemin en ville quand on y voit mal ou pas du tout? C'est l'expérience qui a été proposée aux passants de plusieurs villes, hier, pour la Journée internationale de la canne blanche. L'action a notamment sensibilisé le public au fait de dégager les lignes en relief qui servent de guide aux abords des gares et grands axes.

«Quand les gens sont dessus, ils se poussent, sauf s'ils ont le nez dans leur smartphone, explique Pierre Calore, président de la section vaudoise de la Fédération des aveugles et malvoyants. C'est plus grave quand c'est des sacs, des bagages ou des vélos... ou une trottinette électrique qu'on ne détecte pas par l'ouïe.» Un constat d'insécurité partagé par les testeurs.

Ton opinion