Cyberattaque: Le Parlement norvégien de nouveau victime d’une attaque informatique
Publié

CyberattaqueLe Parlement norvégien de nouveau victime d’une attaque informatique

Le Parlement norvégien a annoncé mercredi avoir été nouvellement victime d’une cyberattaque. Il y a sept mois, le gouvernement avait déjà accusé un groupe de hackers russes de s’être introduit dans les courriels électroniques de certains députés.

L’ampleur de l’attaque informatique est encore indéterminée. 

L’ampleur de l’attaque informatique est encore indéterminée.

DR

Le Parlement norvégien a annoncé mercredi, sept mois après une cyberattaque attribuée à des hackers russes, avoir subi une nouvelle attaque informatique qui a permis une fuite de données d’une ampleur encore indéterminée. L’attaque s’est produite grâce à des vulnérabilités intrinsèques dans les services de messagerie Microsoft Exchange, a indiqué l’institution sur son site internet.

«Nous savons que des données ont été téléchargées mais nous n’avons pas encore une vue complète de la situation», a indiqué la directrice de l’administration du Parlement, Marianne Andreassen. «La situation n’est à ce stade pas claire et nous ne connaissons pas la portée potentielle totale des dégâts».

Le Parlement, qui a porté plainte, dit ne pas savoir qui est derrière cette nouvelle opération et ne pas avoir décelé d’éléments susceptibles de la lier à la précédente cyberattaque.

Une attaque russe quelques mois plus tôt

Début septembre, le Storting – le nom norvégien de l’institution – avait annoncé avoir été la cible quelques jours plus tôt d’une «vaste» attaque informatique qui avait permis à ses auteurs de s’introduire dans le courrier électronique de certains députés et employés.

Fait assez inhabituel, le gouvernement norvégien avait ensuite explicitement désigné la Russie comme étant à l’origine de l’opération, les services y voyant l’empreinte du groupe de hackers Fancy Bear (ou APT28), suspecté d’être lié au GRU, le service des renseignements militaires de la Russie.

(AFP)

Ton opinion