Actualisé 13.10.2012 à 13:34

Budget 2013 - GE Le Parlement renvoie le projet au gouvernement

A Genève, le Grand Conseil a demandé au gouvernement de revoir son projet de budget 2013 déficitaire. Grâce à une manoeuvre du PLR, les députés ont refusé jeudi soir l'entrée en matière sur le projet de loi.

Le député PLR Pierre Weiss avait demandé la discussion immédiate du texte.

Le député PLR Pierre Weiss avait demandé la discussion immédiate du texte.

«Le projet prévoit un déficit de 278 millions de francs. L'objectif est que le nouveau budget ne présente aucun déficit ou que celui-ci soit divisé par deux, avec une augmentation des moyens mis à disposition de la sécurité. Il faudra donc sabrer dans les autres départements», a indiqué le député PLR Pierre Weiss, qui avait demandé la discussion immédiate du texte.

Manoeuvre dénoncée

Un avis partagé par le MCG. «Nous voulons plus de sécurité et plus d'emploi pour les Genevois», a fait savoir Eric Stauffer. Refusant aussi l'entrée en matière sur le projet de budget, l'UDC a critiqué un Etat trop important, dont le budget se monte à plus de 8 milliards, alors que Genève connaît les impôts les plus élevés de Suisse, selon Eric Leyvraz.

Le PDC, le PS et les Verts ont dénoncé la manoeuvre, estimant que le budget ne pouvait être refusé sans avoir été étudié. «Vous êtes en train d'abdiquer votre travail de député», a lancé le démocrate- chrétien Guy Mettan.

Et de brandir le spectre des douzièmes provisoires, faute de disposer d'un budget à temps. «Au final, aucune économie ne sera faite!» «Ce budget vient d'un gouvernement à majorité de droite et est le résultat direct de la politique votée par le Grand Conseil, à majorité de droite. Vous êtes inconséquents», a lancé le socialiste Roger Deneys.

«Priorités fortes»

A plusieurs reprises, les élus de gauche ont demandé, en vain, le renvoi du projet de budget en commission des finances, afin de pouvoir l'étudier.

«Le Conseil d'Etat n'est pas satisfait de présenter un budget déficitaire», a indiqué le ministre PLR François Longchamp, suppléant du grand argentier David Hiler. Dénonçant, lui aussi, cette manoeuvre, il a rappelé que, ces six dernières années, les vrais chiffres se sont révélés meilleurs que ceux budgetés.

Et de répondre aux critiques: «Sur sept départements, quatre verront leur budget diminuer en 2013. Si vous aviez lu ce budget, vous sauriez qu'il définit des priorités fortes: la sécurité, la justice et la réforme du Cycle d'orientation.» Présenté le 20 septembre, le projet de budget devait être soumis au plénum en décembre.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!