Actualisé 01.03.2009 à 09:05

PiraterieLe Parlement se prononcera en juin

La participation des soldats suisses à la mission Atalante contre les pirates du golfe d'Aden pourrait se résumer à quelques mois.

Elle dépend en effet du Parlement qui ne devrait se prononcer qu'en juin sur l'envoi d'un détachement d'un corps d'élite.

«Le délai est trop court pour que les chambres se prononcent en mars», a indiqué Micheline Calmy-Rey dans «Le Matin Dimanche» et la «SonntagsZeitung». Selon elle, le débat parlementaire ne devrait intervenir qu'à la session de juin.

Les Chambres devront aborder deux questions distinctes: d'une part la participation helvétique proprement dite à la mission européenne antipirates au large de la Somalie et d'autre part une éventuelle révision de la loi sur l'engagement de soldats suisses à l'étranger.

Le Conseil fédéral a décidé mercredi dernier d'envoyer un détachement de 30 militaires professionnels au plus au large des côtes somaliennes. Les soldats suisses seront chargés de protéger des bateaux et de se défendre contre des attaques. Ils ne pourront en revanche pas mener d'offensive militaire sur terre ou sur mer.

Interrogée par la presse dominicale sur la base légale fondant la décision du Conseil fédéral, la cheffe du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) a souligné que l'engagement suisse à Atalante serait «d'ordre humanitaire». Elle espère en outre d'une modification de la loi qu'elle évite à l'avenir une perte de temps due à des questions juridiques. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!