Roumanie: Le Parlement soutient son Premier ministre
Actualisé

RoumanieLe Parlement soutient son Premier ministre

Le Parlement roumain a rejeté mardi une demande de la justice d'engager des poursuites contre le Premier ministre Victor Ponta.

Victor Ponta, 42 ans, reste poursuivi pour faux, complicité d'évasion fiscale et blanchiment d'argent du temps où il était avocat entre 2007 et 2011.

Victor Ponta, 42 ans, reste poursuivi pour faux, complicité d'évasion fiscale et blanchiment d'argent du temps où il était avocat entre 2007 et 2011.

Les députés roumains ont rejeté mardi la requête du Parquet anticorruption (DNA) par 231 voix, tandis que 120 se sont prononcés en faveur de la levée d'immunité. Le DNA demandait la levée de l'immunité du Premier ministre Victor Ponta.

«C'est une preuve d'irresponsabilité maximale et de défi à l'adresse des citoyens», a réagi le président conservateur Klaus Iohannis. Cet ardent défenseur de l'indépendance de la justice avait été élu en novembre en axant sa campagne sur la lutte contre la corruption.

«La majorité parlementaire refuse d'accepter le signal donné par les citoyens (...) : stop à la corruption, une politique menée avec intégrité et responsabilité», a-t-il ajouté dans un communiqué. Il a réitéré sa demande de démission du Premier ministre afin de sortir de la crise.

Crise politique

Victor Ponta, 42 ans, reste poursuivi pour faux, complicité d'évasion fiscale et blanchiment d'argent du temps où il était avocat entre 2007 et 2011.

Après ce vote, le DNA ne pourra toutefois pas poursuivre son enquête concernant le conflit d'intérêts, qui porte sur une période où Victor Ponta était Premier ministre. Tant qu'il n'est pas poursuivi pour des faits commis dans l'exercice de ses fonctions, il ne peut pas être suspendu par le chef de l'Etat.

La Roumanie, l'un des pays les plus pauvres de l'Union européenne, traverse une crise politique depuis vendredi, quand le DNA a rendu publiques ses accusations contre le chef du gouvernement. Le Premier ministre se dit innocent et victime d'une «tentative de coup d'Etat» orchestrée par l'opposition avec la complicité de la justice. (ats)

Ton opinion