Agrotourisme: Le parlement valaisan soutient le projet-pilote du Val d'Hérens
Actualisé

AgrotourismeLe parlement valaisan soutient le projet-pilote du Val d'Hérens

Tous les groupes politiques du Grand conseil valaisan se sont montrés favorables mercredi au projet-pilote de développement régional du Val d'Hérens.

L'aide financière du canton s'élève à 5,6 millions de francs.

Le projet vise notamment à revaloriser l'agriculture de montagne tout en promouvant un tourisme doux. «Il favorisera l'économie régionale et contribuera notamment à maintenir les emplois et donc la population dans la vallée», a souligné le député de l'Alliance de gauche (AdG) Olivier Turin.

Inquiétudes pour le paysage

La gauche a toutefois dit son inquiétude quant à la préservation paysagère du lieu. «Il y a notamment des prairies et pâturages secs de grande valeur sur le site». Bien qu'il salue le projet, le WWF s'est aussi dit préoccupé, lors d'une conférence de presse le 3 septembre dernier, appelant la région a une agriculture compatible avec la biodiversité.

Jean-Michel Cina, chef du département de l'économie, de l'énergie et du territoire, a reconnu l'importance environnementale mais aussi économique d'un tel projet. «Il s'agira de trouver le bon équilibre».

21 millions de francs

Le coût total du projet-pilote du Val d'Hérens 2009-2015 s'élève à un peu plus de 21 millions de francs. Les aides fédérales présumées sont estimées à 6 millions de francs et la contribution cantonale à 5,6 millions environ, par étapes et sur six ans au maximum.

Les projets de développement régionaux découlent de la réforme Politique Agricole (PA) 2011 au niveau fédéral et de la nouvelle loi sur l'agriculture et le développement rural de 2007 au niveau cantonal.

(ats)

Ton opinion