Pédophilie en Allemagne - Le parquet de Munich s’intéresse de près à 42 ecclésiastiques

Publié

Pédophilie en AllemagneLe parquet de Munich s’intéresse de près à 42 ecclésiastiques

Au lendemain de la publication d’un rapport mettant en cause le pape émérite Benoît XVI, la justice allemande a indiqué qu’elle étudiait d’autres cas.

Des experts ont dénoncé une dissimulation systématique des cas d’abus sur mineurs entre 1945 et 2019 dans l’archevêché de Munich et Freising.

Des experts ont dénoncé une dissimulation systématique des cas d’abus sur mineurs entre 1945 et 2019 dans l’archevêché de Munich et Freising.

AFP

Le parquet de Munich a annoncé vendredi examiner les responsabilités éventuelles de 42 ecclésiastiques, dans des cas de pédophilie en Allemagne. Cette nouvelle arrive au lendemain de la publication d’un rapport accusant d’inaction des hauts dignitaires de l’Église, dont l’ancien pape Benoît XVI.

Le cabinet d’avocats Westpfahl Spilker Wastl (WSW), auteur de ce rapport accablant commandé par l’Église catholique, a «mis à disposition» du parquet en août 2021 des éléments de dossiers étayant une faute présumée de 41 responsables ecclésiastiques. Un autre cas lui a été soumis en novembre. «Ces cas font partie du rapport, concernent exclusivement des responsables de l’Église encore vivants et ont été transférés (au parquet) sous couvert de strict anonymat» des personnes en question, a indiqué une porte-parole du parquet, Anne Leiding

Intervention de l’État fédéral réclamée

Si, après étude, le parquet estime que ces cas relèvent du droit pénal, alors il demandera au cabinet d’avocat des éléments complémentaires, a-t-elle indiqué, ajoutant que l’analyse était encore en cours. Les auteurs du rapport ont dénoncé jeudi une dissimulation systématique et «effrayante» des cas d’abus sur mineurs entre 1945 et 2019 dans l’archevêché de Munich et Freising. Ils ont reproché à ses responsables, dont Benoît XVI, de n’avoir rien entrepris dans plusieurs cas pour empêcher les sévices contre les enfants.

Plusieurs associations ont réclamé vendredi une intervention de l’État fédéral. «Je ne crois pas que l’Église va réussir à élucider seule» toutes les affaires de pédophilie en son sein, a jugé la présidente du comité de laïcs catholiques ZdK Irme Stetter-Karp à la radio RBB. Les associations réclament notamment de longue date la mise en place d’une commission d’enquête au Bundestag.

(AFP)

Ton opinion