Actualisé 02.02.2015 à 15:47

Football - Transfert NeymarLe parquet veut le renvoi du Barça devant un tribunal

Le parquet a demandé au juge enquêtant sur le transfert de Neymar de renvoyer devant un tribunal le FC Barcelone et son ex-président Sandro Rosell, notamment pour des délits fiscaux présumés, selon des réquisitions rendues lundi.

L'un des procureurs de l'Audience nationale, juridiction spécialisée dans les dossiers complexes, José Perals Calleja, estime que Rosell pourrait s'être rendu coupable de deux délits fiscaux, comme le club, et aussi d'un délit «social» en lien avec le recrutement de la star brésilienne en 2013.

Le parquet considère qu'il existe des indices selon lesquels le transfert de Neymar a coûté davantage que les 57 millions d'euros notifiés au fisc et inscrits dans les comptes du club en 2012-2013.

«Au total, sans prendre en compte deux versements conditionnels (dépendants d'objectifs sportifs, NDLR), le coût de l'acquisition du joueur est estimée, au minimum, à 82.743.485 euros», écrit le procureur, qui établit une liste des différents contrats ayant, selon lui, servi au montage financier du transfert.

En conséquence, le Barça n'aurait pas versé quelque 12 M EUR d'impôts, ce qui établirait le coût réel de l'arrivée de Neymar à 94,9 M EUR selon un tableau récapitulatif joint à l'avis du parquet.

Lors de sa comparution devant le juge en juillet 2014, Sandro Rosell, qui a démissionné de la présidence du club il y a un an, a réaffirmé que l'opération avait coûté 57 millions d'euros, dont 17 millions avaient été payés au Santos, le club d'origine du joueur au Brésil, et 40 millions à la société N&N appartenant au père de Neymar.

Par ailleurs, le parquet a aussi demandé la poursuite de l'enquête concernant Josep Maria Bartomeu, ex-bras droit de Rosell et son successeur à la présidence, en demandant la mise en examen du club et de l'actuel président pour un délit fiscal présumé concernant l'exercice 2014, qui pourrait atteindre 2,8 M EUR.

A sa prise de fonctions en janvier 2014, Bartomeu avait tenté de calmer le jeu en dévoilant que le Barça avait payé des contrats annexes en plus des 57 millions initialement évoqués, pour un total de 86,2 millions d'euros. Quelques semaines plus tard, le Barça avait annoncé avoir versé 13,5 millions d'euros au Trésor public au titre d'une «régularisation volontaire» de sa situation fiscale. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!