Actualisé 03.05.2011 à 16:52

Procès à Lausanne

Le parrain abusait de sa filleule

Le pédophile a aussi tenté «d'offrir» sa filleule à un inconnu via internet. Enfin, il se dit être le père biologique de la gamine.

de
Renaud Bournoud

Durant trois ans, la petite Anne* a vécu un cauchemar. Elle n'était âgée que de 5 ans, en 2007, lorsque son enfer a commencé. C'est à cette époque que ses parents, qui travaillent, la confie régulièrement à son parrain. Ce résident de l'agglomération lausannoise a profité de ces moments de garde pour se branler devant la fillette. Puis il a demandé à la gamine de le masturber pour faire «sortir le jus».

Le père biologique de sa filleule

Hier le Tribunal correctionnel de Lausanne l'a condamné à 5 ans de prison ferme et à suivre un traitement psychiatrique. Devant la Cour, le quadragénaire admet les faits, mais est incapable de les expliquer. Il reste hagard dans le box des accusés. Ses réponses sont confuses quand elles ne laissent pas la place à de longs et pesants silences. Son avocat a insisté sur le fait que son client est «limité» et qu'il «se défend avec les moyens du bord». Une expertise psychiatrique a, d'ailleurs, décelé des troubles importants chez cette individu qui considère être le père biologique de sa filleul. Le doute est possible puisqu'il était le compagnon de la mère d'Anne, juste avant qu'elle ne se marie avec le père officiel. Mais la maman a démenti catégoriquement.

Vantée sur internet

En avril 2010, l'abuseur a franchi un pas de plus dans l'horreur. Il s'est connecté à un «tchat» sur internet pour y vanter les mérites sexuels de sa filleule à un inconnu. Il a proposé à son interlocuteur d'organiser une rencontre dans un endroit isolé en forêt pour se faire masturber par la fillette. Choqué par les propos, l'internaute a alerté la justice. Sachant que la police était sur sa piste, le parrain a encore profité de la petite une dernière fois, deux jours avant son arrestation.

*Prénom fictif

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!