Guinée équatoriale: Le parti au pouvoir a largement gagné
Actualisé

Guinée équatorialeLe parti au pouvoir a largement gagné

Les résultats des élections parlementaires et locales du 26 mai en Guinée équatoriale donnent sans surprise le parti du Président Teodoro Obiang grand vainqueur.

Selon le communiqué, qui ne donne ni pourcentages ni taux de participation, le Parti démocratique de Guinée équatoriale (PDGE) de Obiang emporte «la majorité absolue dans toutes les circonscriptions», alors que le parti d'opposition Convergence pour la démocratie sociale (CPDS) obtient un unique siège au Parlement, un autre au Sénat, et cinq sièges de conseillers municipaux.

Selon le document, dans la circonscription de Malabo, la capitale, le PDGE a obtenu 9 sièges sur 10 à la Chambre des députés, 5 sièges de sénateurs sur 6 et 12 de conseillers municipaux sur 13. «À Bata, la deuxième ville du pays, le PDGE a obtenu les 10 sièges de députés appartenant à cette circonscription», poursuit le texte. Le 26 mai, les électeurs étaient appelés à renouveler les conseils municipaux et l'Assemblée nationale -où ne siégeait déjà qu'un seul opposant sur cent députés-, et à désigner pour la première fois les 70 membres du Sénat voulu par la nouvelle Constitution.

L'issue du scrutin ne faisait aucun doute: le PDGE ayant formé une coalition électorale regroupant la quasi-totalité des partis du pays. Seuls deux partis d'opposition, le CPDS et l'Action populaire, présentaient des candidats indépendants. «Ce sont des élections bidon, comme les autres scrutins organisés par la dictature d'Obiang. Si je me présente, c'est pour alerter l'opinion publique internationale», avait affirmé à l'AFP Placido Mico, l'unique député d'opposition à l'Assemblée. (afp)

Ton opinion