«Votez, branleurs»: Le Parti Pirate fait sa pub sur les sites pornos
Actualisé

«Votez, branleurs»Le Parti Pirate fait sa pub sur les sites pornos

Pour les élections fédérales de ce week-end, le Parti Pirate a opté pour un modèle de communication particulier. Il a décidé de placer ses publicités sur divers sites pornographiques.

1 / 4
«Votez, branleurs», que l'on voit sur l'image, «2 minutes pour quatre ans de plaisir», ou «Branlette gratuite et sûre grâce à la sphère privée» sont quelques'uns des slogans du Parti Pirate.

«Votez, branleurs», que l'on voit sur l'image, «2 minutes pour quatre ans de plaisir», ou «Branlette gratuite et sûre grâce à la sphère privée» sont quelques'uns des slogans du Parti Pirate.

Screenshot
«Tu as déjà voté? Non? Alors vas d'abord te laver les mains.»

«Tu as déjà voté? Non? Alors vas d'abord te laver les mains.»

Screenshot Redtube
«Ne soyez pas un branleur et allez voter», déclare Pascal Fouquet, chef de campagne du Parti Pirate de Berne.

«Ne soyez pas un branleur et allez voter», déclare Pascal Fouquet, chef de campagne du Parti Pirate de Berne.

Screenshot

«Vote pour un branleur», «2 minutes pour quatre ans de plaisir» ou «Tu as déjà voté? Non? Lave-toi d'abord les mains». Avec des slogans ouvertement ambigus, le Parti Pirate suisse, qui participe aux élections fédérales dans quelques cantons, veut encourager les électeurs à voter et obtenir quelques voix en plus. Le bureau bernois du parti a décidé de le faire en affichant sa pub sur des sites pornos.

«Ne soyez pas un branleur et allez voter», déclare Pascal Fouquet, chef de campagne de la section bernoise du Parti Pirate. L'idée de cette forme inhabituelle de publicité est née au début de l'été et la campagne a ensuite été lancée le 5 octobre. «Nous nous sommes aperçus qu'un grand nombre de personnes de notre public cible peut être touché sur ces pages», déclare le pirate de 38 ans.

«Le seul parti qui ose Pornhub»

«La campagne est peut être basée sur des slogans ambigus, mais il y a des inquiétudes sérieuses derrière, poursuit-il. Le public cible du parti est principalement constitué de jeunes ayant une affinité avec le numérique et qui ne s'identifient pas à la situation actuelle. Parmi les thèmes qui leur sont chers: le manque de transparence en politique, le mariage pour tous, la légalisation du cannabis ou les frais de roaming.»

«Le Parti Pirate est le seul à oser utiliser Pornhub pour faire de la publicité électorale», affirme Pascal Fouquet. Effectivement, aucun autre parti politique en Suisse ne fait de la publicité sur ce type de plateformes. En conséquence, le Parti Pirate n'a pas de concurrence sur ce support. «J'ai du mal à croire qu'aucun autre parti n'ait jamais eu cette idée auparavant», conclut-il.

Outre à Berne, les pirates ont lancé des listes dans les cantons de Vaud, Zurich, Argovie et Bâle-Ville. (20 minutes)

Ton opinion