Actualisé 24.11.2009 à 18:07

Naissance de «La Gauche»Le Parti suisse du Travail fâché contre Josef Zisyadis

L'ambition de fédérer l'extrême gauche annoncée par «La Gauche» rencontre déjà des obstacles.

Mardi, les dirigeants du Parti suisse du Travail (PST) ont fait savoir tout le mal qu'ils pensent de la participation de Josef Zisyadis samedi dernier à la création de ce nouveau parti.

«Zisyadis n'a pratiquement pas eu de contact avec la direction du PST depuis deux ans et refuse de parler d'une reconstruction» du parti, a déclaré mardi le secrétaire du PST Leonardo Schmid. Il s'exprimait lors d'une conférence de presse à Berne portant initialement sur le démantèlement social.

Le Parti suisse du travail reproche au conseiller national (POP/ VD) de faire cavalier seul: «il prône la démocratie de la base mais il ne s'y tient pas», accuse Cyrille Baumann, membre de la direction du parti.

Zisyadis n'est plus membre

Quant à l'intéressé, il prend la critique avec philosophie. «J'ai quitté le parti national il y a un an et demi», déclare-t-il, interrogé par l'ATS. Jusqu'ici il n'avait pas rendu cette décision publique, car il reste membre de la section cantonale qu'il continue de représenter à Berne.

Le popiste dit avoir claqué la porte après les fédérales de 2007, lorsque le PST a dissous la coalition de partis d'extrême gauche «A gauche toute». Celle-ci avait été créée à l'échelon national pour les élections fédérales de 2003. Elle avait été reconduite en 2007.

Double affiliation

La création du nouveau parti «La Gauche» ne sert guère les intérêts du PST, admettent MM.Baumann et Schmid. En novembre 2008, les membres du parti ont d'ailleurs rejeté à une majorité des deux tiers une demande de la section vaudoise jetant les bases d'un nouveau parti de gauche, expliquent-ils.

Si le PST n'entend pas faire de publicité à ce nouveau parti, il n'exclut pas a priori le dialogue, selon Leonardo Schmid. «La Gauche - Linke Alternative - La Sinistra» autorise pour sa part la double affiliation: on peut être membre au niveau national et avoir sa carte dans un autre parti cantonal.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!