«Swiss Night Pass»: Le pass pour entrer en boîte de plus en plus téléchargé
Publié

«Swiss Night Pass»Le pass pour entrer en boîte de plus en plus téléchargé

Outil facilitant le traçage des contacts, le ticket électronique est notamment recommandé par les autorités vaudoises.

Les boîtes de nuit, malgré quelques cas de foyers de contamination ces dernières semaines, ne devraient pas avoir à fermer de sitôt. Ce n’est en tout cas pas le souhait des autorités, qui n’ont pour l’heure pas non plus l’intention d’y imposer le port du masque. A la place, elles misent tout sur la possibilité de garder une trace de tous ceux qui auraient pu être en contact avec une personne contaminée.

Parmi les solutions existantes, le «Swiss Night Pass», sorte de carte numérique à télécharger, rencontre un bel écho tant auprès des patrons de clubs que des autorités et de la clientèle, selon ses concepteurs. Depuis son lancement fin mai, il a été téléchargé 25’000 fois et est utilisé environ 10’000 fois par week-end.

Le Canton de Vaud recommande

Les autorités vaudoises recommandent cette solution qui a fait ses preuves, souligne mardi dans un communiqué la plateforme ​save-the-night.ch, à l'origine du pass. Elles ont du reste félicité pour la bonne gestion des contacts le week-end dernier les clubs lausannois utilisant le Swiss Night Pass, ajoute-t-elle.

«Nous collaborons également avec d'autres gouvernements cantonaux afin de généraliser notre solution», affirme la plateforme créée début mai et qui est mise gratuitement à disposition des acteurs du monde de la nuit. Ces derniers sont pour l'heure au nombre d'une vingtaine. On les trouve avant tout à Lausanne, mais aussi à La Chaux-de-Fonds, à Nendaz, à Châtel-St-Denis ou Fribourg et même à Locarno. Le pass leur a permis de répondre au pied levé à l'obligation dans certains cantons de vérifier les contacts téléphoniques.

Faciliter la collecte de données

La présentation du pass numérique à l'entrée par les clients permet aux organisateurs de collecter les informations de contact de tous les participants et ce de manière sécurisée. L'outil est gratuit pour les clubs, les bars, les discothèques, les événements nocturnes ainsi que pour les utilisateurs.

Les clients s'enregistrent sur ​save-the-night.ch et reçoivent leur Swiss Night Pass directement par courriel. De leur côté, les organisateurs contactent ​hello@save-the-night.ch et un accès leur est donné pour scanner les cartes numériques avec un téléphone mobile, explique la plateforme.

A l'entrée des établissements, les organisateurs scannent le pass. Une liste de présence est alors automatiquement créée, de manière totalement sécurisée. La consultation de l'historique des visites des clients peut être faite en tout temps.

(ATS, YWE)

Ton opinion

55 commentaires